1. Familie Herlin / Heerlien / Herlijn / Herlyn

Wappen_Le_Boucq

Noël le BoucqAge: 76 years14901567

Name
Noël le Boucq
Given names
Noël
Surname
le Boucq
Birth December 24, 1490 30 25
Publication: Herausgeber: Amedee Le Boucq, Douai 1857
Text:
S. 241 "Noël Le Boucq, fils de Pierre et de Jeanne de Noyelles, dite Gondelet, né a Valencienncs, le 24 décembre 1490, supérintendant de l'artillerie et munitions de guerre, tant pour le roi Philippe II que pour la ville de Valenciennes, organisa les fêtes qui eurent lieu, en 1540 à l'entrée de l'empereur Charles-Quint et des enfants de France dans cette ville. Ce fut sur ses plans et ses dessins qu'on éleva des arcs de triomphe, des théâtres publics, des tableaux, des statues, des fontaines, des inscriptions qui servirent à orner la ville et a fêter dignement les princes français auxquels Charles-Quint voulait témoigner sa reconnaissance pour le service qu'il avait reçu de leur père. "
Birth of a brotherN.N. le Boucq
about 1492 (Age 12 months)

Birth of a brotherJean le Boucq
about 1494 (Age 3 years)

Birth of a sisterJeanne le Boucq
about 1495 (Age 4 years)

Birth of a brotherTassard le Boucq
about 1497 (Age 6 years)

Death of a maternal grandfatherJean “Gondelet” de Noyelles
April 4, 1497 (Age 6 years)
Address: Bellignies / Hestrude
Publication: Recueil de généalogies, fragments, notes et épitaphes des provinces du Nord, recueillies d'anciens manuscrits, reseignements particuliers et autres ouvrages, redigees par ordre alphabetique, Manuscrits 809 - 821, XIX siècle
Text:
tome VIII, p. 387/388 "Jean de Noyelles, Seignr. de Hestrud, Bailli de Bellignies et de Blaton mort le 4 avril 1497, gist en dit Bellignies ..."
Birth of a brotherJacques (2) le Boucq
about 1500 (Age 9 years)

Death of a fatherPierre le Boucq Seigneur de Hestrude
October 1504 (Age 13 years)

Death of a motherJeanne “Gondelet” de Noyelles
April 1506 (Age 15 years)

MarriageAnne le PrincesView this family
1518 (Age 27 years)
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
20 Jg. (1846), S. 68 "Noël le Boucq avait épousé en premières noces en 1518 Anne le Prince, fille de Jacques et de Barbe Fogal..."
Publication: 4 Bände , Bruxelles (Brüssel) 1849
Text:
Bd. 1 , s. Beaudignies (~ S. 170] "Il eut du premier lit: 1° Simon épousa, en premières noces, Jeanne Vairon, et, en secondes noces, Marie Pipelaire. Il eut du premier lit: A Bernardine, femme de Jean de la Bassee; B Marguerite, sans alliance. 2° Olivier, qui suit"
Birth of a son
#1
Simon le Boucq
about 1518 (Age 27 years)

Birth of a son
#2
Olivier le Boucq
about 1519 (Age 28 years)

Death of a brotherN.N. le Boucq
after 1520 (Age 29 years)

Death of a wifeAnne le Princes
before 1522 (Age 31 years)

MarriageMarguerite VivienView this family
after 1522 (Age 31 years)

Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
20 Jg. (1846), S. 68 "Noël le Boucq ... il contracte une seconde alliance avec Marguerite Vinien, morte le 13 mars 1587, enterrée a côté de son mari, fille de Jean et de Catherine Couliette."
Publication: 4 Bände , Bruxelles (Brüssel) 1849
Text:
Bd. 1 , s. Beaudignies (~ S. 170] "Il eut du second lit : 3° Anne, décédée à Valenciennes, se maria avec Jean Boulanger, maître de posie, mort le 17 septembre 1557 et enterré à l'église de Notre-Damede la Cauchie de la même ville. Sa sépulture est ornée de l'inscription suivante: " Chy devant gist Jean Boulanger qui tenoit en son temps la poste de Sa Majesté en Valenciennes, et trespassa l'an 1557, le 17 septembre, et auprès de lui gist Anne LE BOUCQ, son espouse, qui trespassa l'an...Priez Dieu pour leurs aîmes." 4° Catherine, femme de Pierre de Thiefries; 5° Roland, prévenu d'être favorable aux idées nouvelles, fut dénoncéà l'Inquisition qui le fit arrêter le 26 août 1567, et il partagea le sort de son neveu Michel de Herlin et des comtes de Homes et d'Egmont. Il eut de sa femme Françoise de Caignouele, outre quatre enfants morts en bas âge ... 6° Marguerite se maria en premier lit avec Guillaume Thiefries et en second lit, le 10 mai 1571, avec Jean François, fils de Jean et de Jeanne Gerardi 7° Richard, maître des pauvres de la ville de Valenciennes, mort le 50 janvier 1624 il enterré auprès de sa femme dans, la sépulture de son père à Notre-Dame-la-Grande, épousa Ursule Puchot, décédée le 16 avril 1680, fille de Louis, dont il eut :..." 8° Jacques, généalogiste célèbre, que Charles-Quint nomma son héraut et Philippe II choisit à Gand, en 1559, pour roi d'armes delà Toison-d'Or, figura dans la fameuse fête de la principauté de Plaisance, tenue à Valenciennes 1548, 9° Noël épousa, en premières noces, Catherine de Spinola, et, en secondes noces, Anne le Sanglier; 10° Jacqueline, femme de Philippe Michel; 11° Aimery épousa, en premières noces, Cornélie van den Cornput et, en secondes noces, Suzanne l'Hermite."
Birth of a daughter
#3
Anne le Boucq
about 1523 (Age 32 years)

Birth of a daughter
#4
Catherine le Boucq
about 1525 (Age 34 years)

Birth of a son
#5
Noël le Boucq
about 1527 (Age 36 years)

Birth of a daughter
#6
Jacqueline le Boucq
about 1530 (Age 39 years)
Birth of a son
#7
Roland le Boucq
about 1530 (Age 39 years)
Death of a brotherJean le Boucq
after 1530 (Age 39 years)

Birth of a son
#8
Jacques (4) le Boucq
about 1533 (Age 42 years)

Birth of a son
#9
Richard le Boucq
about 1540 (Age 49 years)

Birth of a granddaughter
#1
Anne le Boucq
about 1540 (Age 49 years)

Birth of a grandson
#2
Philippe le Boucq Seigneur de Beaucamp
about 1542 (Age 51 years)

Birth of a grandson
#3
Pierre le Boucq
August 16, 1543 (Age 52 years)
Birth of a granddaughter
#4
Jeanne le Boucq
about 1547 (Age 56 years)

Birth of a grandson
#5
Michel le Boucq
about 1548 (Age 57 years)

Death of a brotherPierre le Boucq
after 1550 (Age 59 years)
Birth of a grandson
#6
Noël le Boucq
about 1555 (Age 64 years)

Death of a daughterAnne le Boucq
after 1557 (Age 66 years)
Birth of a grandson
#7
Jean le Boucq
about 1560 (Age 69 years)

Birth of a granddaughter
#8
Françoise le Boucq
about 1560 (Age 69 years)

Death of a daughterJacqueline le Boucq
after 1560 (Age 69 years)

Birth of a grandson
#9
Nicolas le Boucq
about 1564 (Age 73 years)

Birth of a granddaughter
#10
Jeanne le Boucq
about 1565 (Age 74 years)

Birth of a granddaughter
#11
Marie le Boucq
after 1565 (Age 74 years)
Occupation
Händler

Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
Noell le Boucq handelte vor allem mit Stoffen/Textilien S. 276
Description

Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Bd. 11 (1871), S. 41 "Or Noël fut en son temps le grand organisateur des fêtes valenciennoises; ce fut lui qui, vers 1520, institua l'ordre du Chapelet de Notre-Dame de le Sauch, gentille récréation sur laquelle nous appellerons peut-être un jour l'attention de nos lecteurs ; vingt ans après, c'est encore lui qui organise les cérémonies de l'entrée de Charles-Quint et des enfants de France à Valenciennes l'an 1540. Noël Le Boucq était un véritable artiste ; il donna les plans et les dessins des arcs de triomphe, des tableaux, des statues, des fontaines élevés dans la ville à l'occasion de la fête - ce fut lui aussi qui composa les inscriptions en l'honneur de l'empereur et de ses hôtes." S. 44 ff. "En 1566, le 23 août, lors du brisement des images, Noël Le Boucq,lui troisième, défend pendant quelque temps l'église de Notre-Dame la Grande contre les sectaires iconoclastes, et finalement, n'ayant pu la sauver, se transporte à l'Hôtel-Dieu, seule maison de toute la ville qui fut préservée « par la bonne garde et défense qu'il y fit ».- Ce qui fut consigné en l'information judiciaire tenue postérieurement sur les attentats de cette journée. (Hist. civile, II, p. 128). Si Noël, alors septuagénaire, n'émigra point durant la révolte, comme firent un petit nombre de Valenciennois, il est certain qu'il la désapprouvait hautement, et que bien loin de l'encourager, il travailla à la faire cesser. En effet, comme il avait été l'un des quatre notables (le second après le prévôt ou maire) députés le 14 mars 1567 par le Magistrat vers le comte d'Egmont et le duc d'Arschot, pour traiter de la soumission de la ville au roi, on voit le lendemain ces députés, dans le rapport du résultat de leur mission, fait au peuple assemblé, conseiller de se soumettre ; ce qui bien entendu fut repoussé. Retournés vers les seigneurs, les députés revinrent apportant encore les mêmes conditions. (Id., p. 142). Le 15 mars 1567, à une autre conférence qu'eurent à Beuvrages les députés valenciennois avec les deux seigneurs envoyés par la Gouvernante, le prévôt delà ville de Valenciennes, sire Pierre Rasoir et Noël Le Boucq' sejettent aux genoux des seigneurs, les suppliant qu'ils leur permettent de se retirer en lieu sûr, « sans rentrer en la ville, afin de n'être entremeslés avec, ces misérables rebelles ». L'un des deux seigneurs prit par la main Noël le Boucq, « duquel il avoit très-bonne connaissance à cause de la charge qu'il avoit de l'artillerie de Sa Majesté », et lui dit : « Ne faites ici beaucoup de bruit. Retournez hardiment en la ville. Je vous promets qu'à vous ni à vos semblables ne sera fait aucun tort. » Promesse qui fut tenue après la reddition de la ville. (Id). Lui et les autres commis à l'artillerie de sa Majesté à Valenciennes protestent, le 17 mars 1567 (1), devant le Magistrat, contre l'intention manifestée par le peuple de s'emparer des munitions confiées à leur garde, et remontrant « qu'ils ne vouloient être rebelles ni désobéissants à sa Majesté ». Le même jour, l'arsenal fut forcé parle peuple. — Enfin, le 19 mars, nouvelle protestation des mêmes contre la conduite du peuple, qui employait les munitions à la défense dela ville contre les troupes royales. (Id., pp. 146 et 147). Le siège, qui jusque là avait été traîné en longueur, à cause de l'espoir que la Cour de Bruxelles fondait sur les négociations, ne commença réellement que le 17 mars; la ville se rendit le 23 ! Il est donc certain maintenant que Noël Le Boucq, d'ailleurs, zélé catholique, ne se mit point en contradiction flagrante avec lui-même, en soutenant une révolte ouverte contre la religion de ses pères et contre le pouvoir royal. (1) Agé d'envivon 77 ans, il s'éteignit en sa ville natale,, alors en proie aux terribles vengeances du vainqueur; il avait eu la douleur de voir arrêter, quelques jours après la reddition de Valenciennes, plusieurs de ses proches parents, mais surtout son fils Roland, riche négociant, membre du Consistoire, c'est-à-dire l'un des chefs de la rebellion, qui fut décapité quelques jours après la mort de son père, le 19 mars 1568 (2)."
Death March 16, 1567 (Age 76 years)
Cause of death: gefallen
Publication: Herausgeber: Amedee Le Boucq, Douai 1857
Text:
Er war anfangs Anhänger des spanisches Königshauses, schloss sich aber später den Calvinisten an. Er wurde Leiter der Artillerie von Valenciennnes und kam bei den Kämpfen gegen die spanischen Armee, die 1566/1567 die Stadt Valenciennes belagerte, ums Leben. S. 276 "Noel Le Boucq, Supérintendant de l'artillerie et munitions de guerre tant pour le Roi d'Espagne que pour la ville de Valenciennes .. organisa les fetes qui eurent lieu, en 1540, a l’entree de l’empereur Charles-Quint et des enfants de France dans cette ville. Ce fut sur ses plans et ses dessins qu’on eleva des ares de triomphe, des theatres publics, des tableaux, des statues, des fontaines, des inscriptions qui servirent a orner la ville et a feter dignement les princes francais auxquels Charles-Quint voulait temoigner sa reconnaissance pour le Service qu’il avait recu de leur pere. Plus tard nous le voyons catholique, mais ardent defenseur des priviliges de sa ville natale, participer a la revolte des Valenciennois contre le roi d’Espagne qui leur refusait la libertd du culte et de la conscience ; il eut l'honneur d’etre choisi par ses concitoyens, avec le prevot Pierre Rasoir et quelques membres du consistoire, pour traiter de la soumission de la ville."
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
Jg. 20 (1866) S. 68 "Il mourut à Valenciennes le 16 mars 1567 et fut enterré dans l'église de Notre-Dame la Grande, où son fils Richard lui éleva un monument orné des armoiries de la famille et de ces huit quartiers: le Boucq, Bougier, de Sars, Molembais; de Noyelles, Barbançon dit Villers, Jalien, Chamart."
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Bd. 11, S. 43 "En combinant la date de la mort de Noël Le Boucq, avec certains épisodes de la révolte des Valenciennois contre Philippe II, terminée à la prise de la ville par les troupes royales, le 23 mars 1567 (nouveau style), on était arrivé à faire de Noël l'un des chefs de la rébellion; sa mort seule, a-t-on dit, l'aurait sauvé de la vengeance espagnole. Or, l'erreur est trop flagrante pour que nous ne saisissions pas l'occasion de la relever. Noël Le Boucq mourut, ainsi que le constate son épitaphe, le 16 mars 1567; mais régard à la manière de compter alors, en ne faisant commencer l'année qu'à Pâques, le 16 mars 1567, selon le vieux style, correspond au 16 mars 1568, selon le style moderne et la manière actuelle de compter. Noël vécut donc un an environ après l'entrée des troupes royales dans la ville rebelle..."
Burial
Address: Eglise de Notre Dame
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: 1489
2 years
brother
1 year
himself
2 years
younger brother
3 years
younger brother
2 years
younger sister
3 years
younger brother
4 years
younger brother
Family with Anne le Princes - View this family
himself
wife
Marriage: 1518Valenciennes, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
1 year
son
2 years
son
Family with Marguerite Vivien - View this family
himself
wife
Marriage: after 1522
2 years
daughter
3 years
daughter
3 years
son
4 years
daughter
1 year
son
4 years
son
Jacques (4) le Boucq
Birth: about 1533 42 33
Death: May 2, 1573Valenciennes, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
daughter
son
son

BirthHistoire des choses les plus remarquables advenues en Flandre, Hainaut, Artois et pays circonvoisins depius 1596 jusque 1674
Publication: Herausgeber: Amedee Le Boucq, Douai 1857
Text:
S. 241 "Noël Le Boucq, fils de Pierre et de Jeanne de Noyelles, dite Gondelet, né a Valencienncs, le 24 décembre 1490, supérintendant de l'artillerie et munitions de guerre, tant pour le roi Philippe II que pour la ville de Valenciennes, organisa les fêtes qui eurent lieu, en 1540 à l'entrée de l'empereur Charles-Quint et des enfants de France dans cette ville. Ce fut sur ses plans et ses dessins qu'on éleva des arcs de triomphe, des théâtres publics, des tableaux, des statues, des fontaines, des inscriptions qui servirent à orner la ville et a fêter dignement les princes français auxquels Charles-Quint voulait témoigner sa reconnaissance pour le service qu'il avait reçu de leur père. "
MarriageANNUAIRE DE LA NOBLESSE DE BELGIQUE
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
20 Jg. (1846), S. 68 "Noël le Boucq avait épousé en premières noces en 1518 Anne le Prince, fille de Jacques et de Barbe Fogal..."
MarriageDictionnaire généalogique et héraldique des familles nobles du royaume de Belgique
Publication: 4 Bände , Bruxelles (Brüssel) 1849
Text:
Bd. 1 , s. Beaudignies (~ S. 170] "Il eut du premier lit: 1° Simon épousa, en premières noces, Jeanne Vairon, et, en secondes noces, Marie Pipelaire. Il eut du premier lit: A Bernardine, femme de Jean de la Bassee; B Marguerite, sans alliance. 2° Olivier, qui suit"
MarriageANNUAIRE DE LA NOBLESSE DE BELGIQUE
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
20 Jg. (1846), S. 68 "Noël le Boucq ... il contracte une seconde alliance avec Marguerite Vinien, morte le 13 mars 1587, enterrée a côté de son mari, fille de Jean et de Catherine Couliette."
MarriageDictionnaire généalogique et héraldique des familles nobles du royaume de Belgique
Publication: 4 Bände , Bruxelles (Brüssel) 1849
Text:
Bd. 1 , s. Beaudignies (~ S. 170] "Il eut du second lit : 3° Anne, décédée à Valenciennes, se maria avec Jean Boulanger, maître de posie, mort le 17 septembre 1557 et enterré à l'église de Notre-Damede la Cauchie de la même ville. Sa sépulture est ornée de l'inscription suivante: " Chy devant gist Jean Boulanger qui tenoit en son temps la poste de Sa Majesté en Valenciennes, et trespassa l'an 1557, le 17 septembre, et auprès de lui gist Anne LE BOUCQ, son espouse, qui trespassa l'an...Priez Dieu pour leurs aîmes." 4° Catherine, femme de Pierre de Thiefries; 5° Roland, prévenu d'être favorable aux idées nouvelles, fut dénoncéà l'Inquisition qui le fit arrêter le 26 août 1567, et il partagea le sort de son neveu Michel de Herlin et des comtes de Homes et d'Egmont. Il eut de sa femme Françoise de Caignouele, outre quatre enfants morts en bas âge ... 6° Marguerite se maria en premier lit avec Guillaume Thiefries et en second lit, le 10 mai 1571, avec Jean François, fils de Jean et de Jeanne Gerardi 7° Richard, maître des pauvres de la ville de Valenciennes, mort le 50 janvier 1624 il enterré auprès de sa femme dans, la sépulture de son père à Notre-Dame-la-Grande, épousa Ursule Puchot, décédée le 16 avril 1680, fille de Louis, dont il eut :..." 8° Jacques, généalogiste célèbre, que Charles-Quint nomma son héraut et Philippe II choisit à Gand, en 1559, pour roi d'armes delà Toison-d'Or, figura dans la fameuse fête de la principauté de Plaisance, tenue à Valenciennes 1548, 9° Noël épousa, en premières noces, Catherine de Spinola, et, en secondes noces, Anne le Sanglier; 10° Jacqueline, femme de Philippe Michel; 11° Aimery épousa, en premières noces, Cornélie van den Cornput et, en secondes noces, Suzanne l'Hermite."
OccupationLes Bourgeois de Valenciennes
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
Noell le Boucq handelte vor allem mit Stoffen/Textilien S. 276
DescriptionSouvenirs de la Flandre-Wallone RECHERCHES HISTORIQUES ET CHOIX DE DOCUMENTS RELATIFS A DOUAI ET AUX ANCIENNES PROVINCES DU NORD DE LA FRANCE
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Bd. 11 (1871), S. 41 "Or Noël fut en son temps le grand organisateur des fêtes valenciennoises; ce fut lui qui, vers 1520, institua l'ordre du Chapelet de Notre-Dame de le Sauch, gentille récréation sur laquelle nous appellerons peut-être un jour l'attention de nos lecteurs ; vingt ans après, c'est encore lui qui organise les cérémonies de l'entrée de Charles-Quint et des enfants de France à Valenciennes l'an 1540. Noël Le Boucq était un véritable artiste ; il donna les plans et les dessins des arcs de triomphe, des tableaux, des statues, des fontaines élevés dans la ville à l'occasion de la fête - ce fut lui aussi qui composa les inscriptions en l'honneur de l'empereur et de ses hôtes." S. 44 ff. "En 1566, le 23 août, lors du brisement des images, Noël Le Boucq,lui troisième, défend pendant quelque temps l'église de Notre-Dame la Grande contre les sectaires iconoclastes, et finalement, n'ayant pu la sauver, se transporte à l'Hôtel-Dieu, seule maison de toute la ville qui fut préservée « par la bonne garde et défense qu'il y fit ».- Ce qui fut consigné en l'information judiciaire tenue postérieurement sur les attentats de cette journée. (Hist. civile, II, p. 128). Si Noël, alors septuagénaire, n'émigra point durant la révolte, comme firent un petit nombre de Valenciennois, il est certain qu'il la désapprouvait hautement, et que bien loin de l'encourager, il travailla à la faire cesser. En effet, comme il avait été l'un des quatre notables (le second après le prévôt ou maire) députés le 14 mars 1567 par le Magistrat vers le comte d'Egmont et le duc d'Arschot, pour traiter de la soumission de la ville au roi, on voit le lendemain ces députés, dans le rapport du résultat de leur mission, fait au peuple assemblé, conseiller de se soumettre ; ce qui bien entendu fut repoussé. Retournés vers les seigneurs, les députés revinrent apportant encore les mêmes conditions. (Id., p. 142). Le 15 mars 1567, à une autre conférence qu'eurent à Beuvrages les députés valenciennois avec les deux seigneurs envoyés par la Gouvernante, le prévôt delà ville de Valenciennes, sire Pierre Rasoir et Noël Le Boucq' sejettent aux genoux des seigneurs, les suppliant qu'ils leur permettent de se retirer en lieu sûr, « sans rentrer en la ville, afin de n'être entremeslés avec, ces misérables rebelles ». L'un des deux seigneurs prit par la main Noël le Boucq, « duquel il avoit très-bonne connaissance à cause de la charge qu'il avoit de l'artillerie de Sa Majesté », et lui dit : « Ne faites ici beaucoup de bruit. Retournez hardiment en la ville. Je vous promets qu'à vous ni à vos semblables ne sera fait aucun tort. » Promesse qui fut tenue après la reddition de la ville. (Id). Lui et les autres commis à l'artillerie de sa Majesté à Valenciennes protestent, le 17 mars 1567 (1), devant le Magistrat, contre l'intention manifestée par le peuple de s'emparer des munitions confiées à leur garde, et remontrant « qu'ils ne vouloient être rebelles ni désobéissants à sa Majesté ». Le même jour, l'arsenal fut forcé parle peuple. — Enfin, le 19 mars, nouvelle protestation des mêmes contre la conduite du peuple, qui employait les munitions à la défense dela ville contre les troupes royales. (Id., pp. 146 et 147). Le siège, qui jusque là avait été traîné en longueur, à cause de l'espoir que la Cour de Bruxelles fondait sur les négociations, ne commença réellement que le 17 mars; la ville se rendit le 23 ! Il est donc certain maintenant que Noël Le Boucq, d'ailleurs, zélé catholique, ne se mit point en contradiction flagrante avec lui-même, en soutenant une révolte ouverte contre la religion de ses pères et contre le pouvoir royal. (1) Agé d'envivon 77 ans, il s'éteignit en sa ville natale,, alors en proie aux terribles vengeances du vainqueur; il avait eu la douleur de voir arrêter, quelques jours après la reddition de Valenciennes, plusieurs de ses proches parents, mais surtout son fils Roland, riche négociant, membre du Consistoire, c'est-à-dire l'un des chefs de la rebellion, qui fut décapité quelques jours après la mort de son père, le 19 mars 1568 (2)."
DeathHistoire des choses les plus remarquables advenues en Flandre, Hainaut, Artois et pays circonvoisins depius 1596 jusque 1674
Publication: Herausgeber: Amedee Le Boucq, Douai 1857
Text:
Er war anfangs Anhänger des spanisches Königshauses, schloss sich aber später den Calvinisten an. Er wurde Leiter der Artillerie von Valenciennnes und kam bei den Kämpfen gegen die spanischen Armee, die 1566/1567 die Stadt Valenciennes belagerte, ums Leben. S. 276 "Noel Le Boucq, Supérintendant de l'artillerie et munitions de guerre tant pour le Roi d'Espagne que pour la ville de Valenciennes .. organisa les fetes qui eurent lieu, en 1540, a l’entree de l’empereur Charles-Quint et des enfants de France dans cette ville. Ce fut sur ses plans et ses dessins qu’on eleva des ares de triomphe, des theatres publics, des tableaux, des statues, des fontaines, des inscriptions qui servirent a orner la ville et a feter dignement les princes francais auxquels Charles-Quint voulait temoigner sa reconnaissance pour le Service qu’il avait recu de leur pere. Plus tard nous le voyons catholique, mais ardent defenseur des priviliges de sa ville natale, participer a la revolte des Valenciennois contre le roi d’Espagne qui leur refusait la libertd du culte et de la conscience ; il eut l'honneur d’etre choisi par ses concitoyens, avec le prevot Pierre Rasoir et quelques membres du consistoire, pour traiter de la soumission de la ville."
DeathANNUAIRE DE LA NOBLESSE DE BELGIQUE
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
Jg. 20 (1866) S. 68 "Il mourut à Valenciennes le 16 mars 1567 et fut enterré dans l'église de Notre-Dame la Grande, où son fils Richard lui éleva un monument orné des armoiries de la famille et de ces huit quartiers: le Boucq, Bougier, de Sars, Molembais; de Noyelles, Barbançon dit Villers, Jalien, Chamart."
DeathSouvenirs de la Flandre-Wallone RECHERCHES HISTORIQUES ET CHOIX DE DOCUMENTS RELATIFS A DOUAI ET AUX ANCIENNES PROVINCES DU NORD DE LA FRANCE
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Bd. 11, S. 43 "En combinant la date de la mort de Noël Le Boucq, avec certains épisodes de la révolte des Valenciennois contre Philippe II, terminée à la prise de la ville par les troupes royales, le 23 mars 1567 (nouveau style), on était arrivé à faire de Noël l'un des chefs de la rébellion; sa mort seule, a-t-on dit, l'aurait sauvé de la vengeance espagnole. Or, l'erreur est trop flagrante pour que nous ne saisissions pas l'occasion de la relever. Noël Le Boucq mourut, ainsi que le constate son épitaphe, le 16 mars 1567; mais régard à la manière de compter alors, en ne faisant commencer l'année qu'à Pâques, le 16 mars 1567, selon le vieux style, correspond au 16 mars 1568, selon le style moderne et la manière actuelle de compter. Noël vécut donc un an environ après l'entrée des troupes royales dans la ville rebelle..."
SourceSouvenirs de la Flandre-Wallone RECHERCHES HISTORIQUES ET CHOIX DE DOCUMENTS RELATIFS A DOUAI ET AUX ANCIENNES PROVINCES DU NORD DE LA FRANCE
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Pierre Le Boucq spielte in einer Aufführung die Rolle des Prinzen von Estrille Bd. 11 (1871), S. 49 "Le prince de l'Estrille, Pierre Le Boucq, fils de Pierre, était neveu de Noel, le surintendant de l'artillerie" S. 50 "l'on remarque Jacques Le Boucq, fils de Noel, « jeune homme à marier »qui remplaçait, comme prince del'Estrille, son cousin germain, Pierre Le Boucq, « qui estoit sur le sainct voyage de Jérusalem ». C'est ce même Pierre Le Boucq qui voyageait en seigneur avec son chapelrin lequel, au retour, écrivit une relation de voyage que gardait soigneusement l'historien de Valenciennes. S. 62 "Par après marchoit le Prince de l'Estrille, appellé Jacques Le Boucq, fils de Noez, jeune homme à marier, lequel avoit prins la place de Pierre Le Boucq, qui estoit sur le sainct voyage de Jérusalem."
Note
Noël le Boucq kommandierte die Artillerie der Bürgerwehr von Valenciennes, die die Stadt gegen die spanischen Truppen verteidigte. Er wurde sofort nach der Eroberung der Stadt gefangengenommen und am 16. März hingerichtet.
Note
Einige Mitglieder der Familie Le Boucq, die sich der neuen Religion angeschlossen habe, sind vor den katholischen Spaniern nach England, aber auch nach Deutschland (u.a. nach Frankfurt und Heidelberg) geflüchtet. Bisher sind aber keine genauen Namen bekannt. "On retrouve les le Boucq sous le nom de le Bêlier à Heidelberg. On peut aujourd’hui encore sur la grand place ce cette ville admirer la façade de la maison le Bêlier."
Media objectWappen_Le_BoucqWappen_Le_Boucq
Format: image/png
Image dimensions: 287 × 311 pixels
File size: 67 KB
Type: Photo
Highlighted image: yes
Publication: BRUXELLES, PUBLIE PAR LE BARON DE STEIN D'ALTENSTEIN 19. Jg. 1865
Text:
20 Jg. (1866) S. 66 ARMES : D’azur à trois ruches d’or.
Media objectWappen_le_Boucq_en_ValenciennesWappen_le_Boucq_en_Valenciennes
Format: image/png
Image dimensions: 255 × 274 pixels
File size: 192 KB
Type: Coat of arms
Highlighted image: yes
Publication: Recueil de généalogies, fragments, notes et épitaphes des provinces du Nord, recueillies d'anciens manuscrits, reseignements particuliers et autres ouvrages, redigees par ordre alphabetique, Manuscrits 809 - 821, XIX siècle
Text:
Bd. XII