1. Familie Herlin / Heerlien / Herlijn / Herlyn

Enthauptung von Michel Herlin

Michel “der Ältere” HerlinAge: 62 years15051567

Name
Michel “der Ältere” Herlin
Given names
Michel
Surname
Herlin
Nickname
der Ältere
Nickname
l'aine
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
s. S. 82 Michel wird in dem Testament seines Vaters Jean Herlin vom 27.6.1534 als dessen ältester Sohn genannt, für den ein Ehevertrag "am 20 Tage des Oktober 1534 vor den kaiserlichen Notaren J. de le Salle und C. de Gouy" geschlossen wurde. Schreibweise auch : Michiel (vor allem im niederländischen Sprachraum, z.B. in den Martelaren-(Märtyrer)Büchern
Birth about 1505 25 23
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
S. 82 Michel Herlin wird von Jean Herlin in dem Testament von 1537 als sein ältester Sohn bezeichnet.
Text:
In dem Testament seines Vater Jehan von 1534 erhält Michel der Ältere die Barschaft (Didier Boucqet: "Voici le testament de Jean HERLIN x Marguerite COURCOL, xx Rose BUILLON, xxx Antoinette de CROIX dit DRUMEZ : son fils aîné Michel HERLIN est celui de Valenciennes.) AC Arras FF 146 folio 146 Recto – 27/6/1534 "Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d’Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement ... - il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère."
Note: Arras (flämisch: Atrecht) lag seinerzeit in den damaligen Burgundischen (südlichen) Niederlanden. Bei einigen (flämischen) Autoren wird auch die Schreibweise „Michiel“ und „Herlijn“ verwendet.
Birth of a brotherGuerard Herlin
about 1507 (Age 2 years)
Publication: Serie II und VI, B
Text:
Guerard wird auch als Sohn von Jean Herlin und Marguerite Courcol in einem Heiratsvertrag aus dem Jahr 1540 erwähnt. 68 M.A. - F. G. 1812/1 folio 4 Recto – 5/6/1540 – Contrat de mariage - Jehan HERLIN marchand, Guérard HERLIN son fils qu’il eut de Marguerite COURCOL (de Bailliencourt).
Text:
Gerard wird in dem Testament seines Vaters Jehan aus dem 1537 als Erbe genannt. AC Arras FF 146 folio 146 Recto - 27/6/1537 Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d'Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement ... - et le surplus sera partagé entre sa femme et ses enfants d'une part, et l'autre moitié pour lesdits Michel et Guérard (HERLIN). - il donne audit Guérard la somme de 9500 livres pour remontrer le portement de mariage de son frère."
Publication: Unveröffentlichte Manuskripte
Text:
Guerard wird im Jahr 1531 (neben Michel) als Sohn von Jean Herlyn erwähnt BN Ms Fr 8537 – folio 40 - 1531 - Michellet HERLIN fils de Jehan (St Géry) - Guerard HERLIN fils de Jehan (St Géry)
Birth of a sisterJehenne Herlin
1510 (Age 5 years)
Death of a motherMarguerite “Courcol” de Bailliencourt
before 1515 (Age 10 years)

Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
S. 85
Note:
In dem Testament von Jehan Herlin aus dem Jahr 1537 legt er fest: "dass der Rest aller meiner Güter ....an meine Kinder aus der ersten Ehe eine Hälfte geht und die andere Hälfte an meine genannte Frau (2. Ehe), die dann Witwe ist, und an die Kinder meiner zweiten Ehe, worunter ich will und verstehe, dass ein Viertel für meine genannte Frau (2. Ehe) und das andere Viertel für meine Kinder aus der zweiten Ehe". Das Gesagte impliziert, dass es aus der 2. Ehe außer der Tochter Marie "Marietta" Herlin noch weitere nicht bekannte Kinder gab. Diese Kinder waren zu diesem Zeitpunkt noch minderjährig, worauf die Textstelle "dass meine (2.) Frau die Verwaltungstätigkeit für die Güter ihrer Kinder innehat, unter der Auflage, darüber Rechenschaft abzulegen, nachdem sie erwachsen geworden sind" hinweist.
Birth of a half-sisterFrançoise Rose Herlin Dame de Vaulx-Corbie
about 1521 (Age 16 years)
Text:
Francoise wird in dem Testament ihres Vater Jehan von 1534 und vom 27. Juni 1537 erwähnt, der zu diesem Zeitpunkt mit Rose de Buillon verheiratet war (s.u.); daher ist anzunehmen, dass die beiden Töchter Francoise und Mariette von seiner Frau Rose de Buillon abstammen und dass sie 1534 bzw. 1537 noch nicht volljährig waren. AC Arras FF 146 folio 146 Recto - 27/6/1534 Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d'Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement... - à Françoise et Mariette HERLIN ses deux autres filles, il leur a donné par son précédent testament la somme de 3200 carolus d'or le 25/10/1534 ...
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
S. 81 ff. Testament vom 27. Juni 1537
Birth of a half-sisterMarie “Mariette” Herlin
about 1526 (Age 21 years)
Text:
Mariette wird in dem Testament ihres Vater Jehan von 1534 erwähnt; zu diesem Zeitpunkt wird sie vielleicht gerade 8 Jahre alt gewesen sein. AC Arras FF 146 folio 146 Recto - 27/6/1534 Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d'Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement... - à Françoise et Mariette HERLIN ses deux autres filles, il leur a donné par son précédent testament la somme de 3200 carolus d'or le 25/10/1534...
Birth of a half-sisterJehennet Cresson (Herlin ?)
about 1530 (Age 25 years)

Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
"Im Wandel", Seite 84. Das ungefähre Geburtsjahr von Jehennet kann aus dem Testament (aus dem Jahre 1537) von Jean Herlin geschlossen werden, da Jehennet zum Zeitpunkt der Testamentsverfassung vermutlich noch ein Kind gewesen ist, denn es heißt dort: "Desgleichen gebe ich Jehennet, Bastardtochter von Clairette Cresson, den Betrag von 300 Francs zu sechzehn Sous in Bargeld in Artoiser Währung, jeder Francs zu zahlen unmittelbar nach dem Eintritt meines Todes. Ich will, dass dasselbige aufgewendet wird, um sie zu ernähren und ihr eine Ausbildung zukommen zu lassen".
Occupation
Weinhändler

Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
Michel Herlin handelte auch mit viel anderen Waren; ausführliche Informationen findet man in dem Buch von Yves Junot. "Les bourgeois de Valenciennes", das Online einsehbar ist; https://books.openedition.org/septentrion/57444?lang=fr Chapitre 11 : Salaires, revenus et patrimoines des familles bourgeoises [20] Le cas de Michiel Herlin, exécuté en 1567 à l’issue de la révolte dont il a pris la tête, témoigne d’une accumulation encore plus importante pour un nouveau bourgeois. Originaire d’Arras, il est actif à Valenciennes depuis les années 1530 en touchant à tous les trafics, petits ou gros : importations de vins, de toiles du Barrois et de bonneterie aux Pays-Bas, commerce du blé, exportations vers la France de poissons, cuirs, houblon, merceries, garance, poivre, cire. Il est incontestablement la première fortune de la ville lorsque, à l’issue des troubles de 1566 dont il prend la tête, ses biens sont confisqués. [21] Le revenu annuel net tiré du patrimoine de Michiel Herlin vers 1570 varie entre 7200 et 9500 Livres, en fonction des prix du blé. C’est sept à neuf fois plus que celui de Jacques Godin en 1535, quinze à vingt fois plus que celui de Jacques Wicart vers 1500. Les rentes ne représentent qu’un quart environ de ce revenu. Les rentes héritières, hypothéquées sur des biens fonciers à Valenciennes et dans les environs comme sur des recettes publiques (recette générale du Hainaut, ville d’Anvers), témoignent d’un réseau d’obligés qui trouvent des fonds auprès du marchand. La rente est en effet un crédit au denier 12 ou 16 (taux de 8,33 ou de 6,25 %) dont le terme final demeure le rachat partiel ou total par le souscripteur11. Figurent ainsi dans la clientèle de Herlin des paysans ou des ruraux endettés, qui risquent d’y perdre leur terre, des bourgeois comme le greffier Olivier Le Boucq, ou encore le souverain (pour un capital de 7400 Livres contre des annuités de rente de 537 Livres). La propriété foncière assure les trois quarts du revenu de Herlin. Une partie provient de son épouse Jehenne Le Boucq (vers 1520 + 1583 Sedan), fille du marchand de chevaux et de sayes Pierre Le Boucq, dont la maison « d’Espaigne » dans la rue de Lormerie où réside Herlin. Mais la majorité est le fruit des acquisitions méthodiques de Herlin à partir de 1535 : pâturages du marais de Lespaix en banlieue (mis en vente par la ville), maison « Constantin » sur la grand-place (demeure de prestige achetée à la famille patricienne des De Quaroube en 1546), courée de maisonnettes pour personnes pauvres, etc. Ses propriétés urbaines et suburbaines lui rapportent près de 1300 Livres par an. Mais c’est à une dizaine de kilomètres autour de Valenciennes qu’il constitue le cœur de ses biens fonciers, avec une paire de seigneuries (Jenlain, Beaussart à Curgies), en plus d’une dizaine de grosses censes et des pièces de terres éparses dans un rayon n’excédant pas 25 kilomètres.
Note:
Er unterhielt u.a. auch Handelsbeziehungen nach Lille und Gent und über Antwerpen auch nach England. Von einem Zeitgenossen wird er als so reich wie ein Graf bezeichnet. Das Haupttransportmittel für den Wein waren damals Schiffe.
Property
fief

Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
s. S. 224 ff. Michel Herlin war so wohlhabend, dass er in der Gegend um Valenciennes in über vierzehn Orten Grundeigentum besaß mit insgesamt über 280 ha (~1200 mencaudees). Sein Einkommen daraus betrug jährlich zwischen 7.000 und 9.000 livres (umgerechnet nach Weizen (ble)) und war damit wohl der Bürger mit dem höchsten Einkünften, zu dem noch Zinsen für den Geldverleih hinzu kame. Nach der Enthauptung ging der Grundbesitz überwiegend in das Eigentum des Grafen von Flandern über. Das Barvermögen und wertvolle Gegenstände gingen sofort über in das Eigentum des Feldherrn Noircarmes, der Valenciennes mit seinen Truppen im März 1567 eingenommen hatte. Möbel und andere Gegenstände (les biens) aus seinen Häusern wurden an wohlhabende (katholische) Bürger veräußert (s. unten).
Text:
'Inventaire sommaire AD Nord - série B - chambre des comptes de Lille', tome 8 - Autor: Jules Finot, 1895 (s. 385/386) B. 3617. (Registre.) — In-f°, 122 feuillets, papier. 1567-1573.— « Compte et estât que faict et rend Guillaume Bondeur, auditeur en la chambre des Comptes de Sa Majesté à Lille et commis par messeigneurs les président et gens de ladite chambre à la réception des deniers et payement d'icelle chambre pour le faict des confiscations procédez à cause des troubles passez, depuis le second de décembre XVe soixante-sept jusques et y comprins le premier de mars XVe soixante-douze, tant en voiaiges, messaigeries Total de la recette: 1.500 livres de 40 gros; idem, de la dépense: 1.500 livres, 15 sols, 9 deniers. Les principaux articles de la dépense sont les suivants: 8 livres, 6 sols, 6 deniers à Charles de Waghemackère, clerc de maître Jean Vanderbeke, conseiller et maître ordinaire de la chambre des Comptes, pour être allô de Valenciennes à Lille pour apporter à ladite Chambre l'état des biens de Michel Herlin, l'aîné, Michel Herlin le fils et de Jean Mahieu, exécutés pour cas de rébellion en ladite ville de Valenciennes, (f° 4, verso)."
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
s. https://books.openedition.org/septentrion/57444?lang=fr [22] Cette géographie des acquisitions épouse celle des propriétés rurales de Godin (périphérie de ville, val de l’Escaut, pointe vers le Cambrésis oriental et le val de Sambre, sans présenter d’extension vers l’ouest ou le nord à cause de la pression concurrente des bourgeois de Lille, Tournai et Mons sur les campagnes). Mais les terres et censes de Herlin constituent un ensemble plus homogène et plus massif, avec plus de 1200 mencaudées (280 ha), méthodiquement acquis en fonction des meilleurs rendements fonciers (parcelles de la périphérie de ville, grandes censes, prés), et dont le propriétaire « rendoit ses marchiez (=loyers) au plus hault pris », au grand dam des paysans locataires12. C’est à la fois une source de revenu (sous forme d’argent ou de blé) rendue plus intéressante par la croissance marquée des prix céréaliers depuis les années 1520, et aussi un moyen de considération sociale. Dès 1562, Herlin se définit comme seigneur de Jenlain, premier exemple des grands marchands valenciennois tendant à l’honneur de gentilhomme selon un modèle qui se généralise à partir de la fin du siècle. [23] À travers ces trois exemples de la première prospérité, antérieure à la Révolte des Pays-Bas, s’esquisse la croissance rapide et importante des fortunes liées au négoce. Celle-ci est marquée par la dynamique d’accumulation, l’accroissement des patrimoines rentiers et fonciers, et la consolidation de l’activité commerciale par le crédit appuyé sur ces patrimoines. Les dépenses dans la pierre d’hôtels urbains et dans des domaines fonciers agrémentés à la façon des malouinières par les négociants de Saint-Malo lors des années 1680-1720 ne sont pas de mise dans les villes moyennes du XVIe siècle13. Les élites bourgeoises et marchandes privilégient la fonctionnalité de leur maison de ville (greniers et caves, situation sur une place ou une grand-rue) et soignent leur maison des champs, dédaignant l’ostentation propre aux constructions de la noblesse et l’embellissement urbain14. Rien de différent donc avec les marchands lillois ou encore avec ceux de Bilbao à la même époque, pour lesquels les investissements de prestige restent limités ou inexistants15. Et l’engouement pour la terre (source de revenu et support de crédit par l’arrentement) ne signifie pas l’abandon du commerce au profit d’un mode de vie et d’un statut d’apparence nobiliaire. Comme à Anvers, la « trahison bourgeoise » doit être relativisée16. L’activité commerciale continue d’un Michiel Herlin montre une logique dont la finalité n’est pas l’accumulation immobilière. Celle-ci doit aussi être comprise comme un support de financement des opérations de négoce menées par Herlin à Valenciennes et à Anvers.
Fact
Konfiszierung der Güter

Text:
Archives Départementales du Nord (ADN), Lille Chambre des comptes (série 1B) – Comptes des confiscations: B 12696 à 12708, 12744 : comptes des biens confisqués aux protestants à Valenciennes et dans le Hainaut, 1552 à 1606 Der Besitz von Michel Herlin wurde im Laufe der Jahre konfisziert, s. Série B (CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE)- FASCICULE I: INTRODUCTION, BIBLIOGRAPHIE, REPERTOIRE / LILLE IMPRIMERIE, 1921 12744 à 12746. — id. — Valenciennes. Comptes de la gestion par Jean Molin des biens confisqués dans cette ville sur Michel Herlin l'aîné, exécuté pour cause de troubles (1571-1576). 12744*, compte (1571, 1er janv. — 31 déc. 1573). 12745*, id. (1573, 31 déc. — id. 1574). 12746* . id. (1575, 1erjanv. — 24 juin 1576).
Note:
Hinweis zur Durchführung der Konfiszierungen von Valenciennes: "Comptes de la recette générale des confiscations, pour cause des troubles au XVI' siècle". (776)« Les poursuites dirigées, peu après l'arrivée du duc d'Albe aux Pays-Bas, dit M. Gachard (Rapport sur les Archives de Lille, p. 55 et suiv.), non seulement contre les gentilshommes qui avaient signé le compromis, ou qui y avaient adhéré, mais contre tous ceux qui avaient pris une part quelconque aux troubles de l'année 1566, eurent pour résultat, comme l'on sait,la condamnation, soit à la peine capitale, soit au bannissement, d'un grand nombre d'individus. Un plus grand nombre encore, prévoyant le système de terreur et d'arbitraire qui allait être mis en pratique, avaient jugé prudent de se réfugier dans les pays voisins. Les biens des uns et des B. 3617. (Registre.) — In-f°, 122 feuillets, papier. 1567-1573 « Compte et estât que faict et rend Guillaume Bondeur, auditeur en la chambre des Comptes de Sa Majesté à Lille et commis par messeigneurs les président et gens de ladite chambre à la réception des deniers et payement d'icelle chambre pour le faict des confiscations procédez à cause des troubles passez, depuis le second de décembre XVe soixante-sept jusques et y comprins le premier de mars XVe soixante-douze, tant en voiaiges, messaigeries autres furent confisqués ou séquestrés. Dans la plupart des provinces, ce fut aux receveurs des domaines que le gouvernement confia la gestion de ces biens; ailleurs, il en chargea des officiers spécialement nommés à cet effet: il y eut, de plus, des receveurs particuliers pour les biens des seigneurs et grands maîtres, comme on les qualifiait, c'estrà-dire du prince d'Orange, des comtes d'Egmont, de Hornes, d'Hooghstaeten, de Culembourg, du marquis de Berghes etc. Enfin,on établit un receveur général, dans la caisse duquel devaient se concentrer les produits de toutes les recettes particulières; le duc d'Albe jeta les yeux,pour tes dernières fonctions, sur Martin van den Berghe, qui était déjà trésorier de l'Épargne. Nous avons, aux Archives du royaume de belgique, les comptes particuliers des confiscations des villes et districts qui forment la Belgique actuelle, et ce serait une collection fort précieuse, alors même qu'on n'y rechercherait que les noms et la position sociale des condamnés ou fugitifs de chaque ville. Mais les comptes généraux, à l'exception de ceux des années 1573-1577, furent, en 1771, retenus à Lille ; ils y sont encore ».
Description
Stammtafel: St. 2.02

Description
HINWEIS AUF DIE HERLIN-GENEALOGIE VON CARPENTIER

Note:
In der "Genealogie der sehr alten und sehr noblen Familie de Herlin" von Jean le Carpentier werden Michel drei Ehefrauen zugeschrieben: (1) Jeanne le Boucq (2) Anne de Pitpance (3) Antionette "Wasquehal" de Croix. Tatsächlich war Michel aber nur mit Jeanne le Boucq verheiratet. Von Carpentier wird Michel auch fälschlicherweise mit dem Adelprädikat 'de' bezeichnet. Carpentier'sche Ungereimtheit
Description
Anmerkung zur Historie des Michel Herlin (des Älteren) und seiner Söhne

Note:
Michel (der Ältere) war Weinhändler in Valenciennes und Grundeigentümer in der Umgebung von Arras und Valenciennes. Er zählte zu den reichsten Bürgern von Valenciennes (ndld.: Valencijn). Er schloss sich den Lehren von Calvin an, die in Valenciennes durch Peregrin de la Grange und Guy de Bray verbreitet wurden. Bereits 1545 wurde Michel der Häresie verdächtig. Als überzeugter Anhänger des calvinistischen Glaubens blieb er der neuen Lehre auch treu, als diese in den Niederlanden durch die Spanier mit grausamer Härte unterdrückt wurde. Während der Belagerung von Valenciennes (06.12.1566 - 24.03.1567) durch die Spanier unter Philippe de Sainte-Aldegonde, Seigneur de Noircarmas, beteiligte Michel sich mit seinen Söhnen Michel (der Jüngere), Gautier, Philippe und Nicolas aktiv an der Verteidigung der Stadt. Nach der Einnahme der Stadt blieb Michel, trotz mehrerer Warnungen vor drohender Verfolgung und Tod, in Valenciennes. Er wurde zunächst gefangengesetzt und nach einem Prozess am 31. Mai 1567 auf dem Marktplatz zu Valenciennes enthauptet. Nach ihm wurde auch sein ältester Sohn Michel (St. 3.01), der kurz vor dem Fall der Stadt geflüchtet war aber verraten wurde, an gleicher Stelle durch das Schwert hingerichtet. Nach der Exekution von Vater und Sohn wurde das Familieneigentum durch die Eroberer konfisziert (siehe Urkunde der Besitzübertragung in der Bibliothek von Lille). Die Söhne Gautier, Philippe und Nicolas waren kurz vor dem Fall ihrer Heimatstadt - wie ihr älterer Bruder Michel - ebenfalls in die Wälder der Umgebung geflüchtet. Dort wurden sie jedoch durch den Provost Spelt aufgespürt. Philippe und Nicolas wurden unmittelbar nach der Festnahme gehängt. Gautier wurde an Nase und Ohren verstümmelt und sollte anschließend in Valenciennes auf dem Scheiterhaufen sterben. Ihm gelang jedoch eine erneute Flucht. Er schloß sich später den gegen die Spanier rebellierenden Geusen an. Der älteste Sohn von Micheld, Jacques Herlin, hat sich offerbar nicht an der Verteidigung von Valenciennes beteiligt hatte und überlebte die Verfolgungen. In verschiedenen Chroniken wird berichtet, daß einer der Söhne Michels verarmt als Schweinehirt lebte; um wen es sich dabei handelt, ist bisher nicht geklärt. (Quelle: La France Protestante ou Vie des Protestantes etc. von E. & E. M. Haag, Bibliotheque Nationale, Paris).
Caste
bourgoise
April 19, 1532 (Age 27 years)

Text:
Registre des bourgeois d'Arras - BB49 - folio 37R [1200]"Saint Gery: Michellet Herlin fils de Jehan a récréante sa bourgoisie en la maniere accoutumée le 19/4/1532 pardevant Charles de Vichery et Nicolas Herlin échevins"
Note:
Hinweis: Es konnte bisher nicht herausgefunden werden, ob der hier genannte Nicolas Herlin mit unserem Michel Herlin und seinem Vater Jean Herlin verwandt gewesen ist. Dieser Nicolas müsste um oder noch vor 1500 geboren worden sein, da er bereits im Jahr 1532 das Amt des echevin bekleidet.
Civil marriageJeanne le BoucqView this family
October 20, 1534 (Age 29 years)
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
Der Heiratsvertrag von Michel Herlin wird auch in dem Testament seines Vaters Jean vom 27. Juni 1537 erwähnt. Leider konnte der Ehevertrag von Michel Herlin und Jeanne Le Boucq (s. oben) bisher in keinem Archiv (z.B. Arras oder Valenciennes) aufgefunden werden.
Text:
AC Arras FF 146 folio Recto – 27/6/1534 Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d’Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement ... - il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère. - il veut que ladite Rose sa femme et ses enfants puissent prendre dans les biens meubles, dettes, catheulx et héritages qu’il délaissera, la somme de 9500 livres.
Birth of a son
#1
Jacques Herlin
about 1535 (Age 30 years)
Note: Aus einem Dokument aus dem Jahr 1586 geht hervor, dass zu diesem Zeitpunkt bereits drei seiner Kinder verheiratet waren und demnach zwischen 1555 - 1565 geboren sein müssen. Danach müsste Jacques ungefähr um 1535 geboren worden sein, was auch zum Heiratsdatum seiner Eltern im Jahr 1534 passen würde.
Birth of a half-brotherCharles Herlin
about 1537 (Age 32 years)
Birth of a son
#2
Philippe (1) Herlin
about 1538 (Age 33 years)
Death of a half-sisterJehennet Cresson (Herlin ?)
after 1537 (Age 32 years)

Birth of a half-brotherN.N. Herlin
about 1539 (Age 34 years)

Death of a half-brotherN.N. Herlin
about 1539 (Age 34 years)

Death of a paternal grandfatherMichel “der Älteste” Herlin
1539 (Age 34 years)
Address: Vor der Kirche von St. Croix
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
S. S. 55, S. 76
Note: Michel wohnte zunächst in der "Kirchengemeinde" von St. Gery (paroisse St. Gery). Er legte in seinem Testament vom 19. April 1539 jedoch fest, dass seine Grabstätte "in der Gemeindekirche des heiligen Kreuzes (St. Croix) im besagten Arras nächst dem Leichnam meiner verschiedenen letzten Frau Jehenne le Watier" sein solle. Er hatte zuvor ein Haus vor dieser Kirche gekauft, wo er auch mit Jehenne le Watier wohnte.
Birth of a son
#3
Michel “der Jüngere” Herlin
1540 (Age 35 years)
Note: Valenciennes = Valencijn (fläm.)
Note: Valenciennes lag zu dieser Zeit in den damaligen Spanischen Niederlanden
Birth of a half-sisterAnne Herlin
about 1542 (Age 37 years)
Birth of a daughter
#4
Marie Herlin
about 1543 (Age 38 years)
Birth of a son
#5
Gautier Herlin
before 1545 (Age 40 years)
Birth of a half-brotherClaude (1) Herlin
about 1545 (Age 40 years)
Publication: Unveröffentlichte Manuskripte
Text:
Claude wird mit seinem Bruder Charles 1557 in den Akten von Arras als Sohn von Jehan Herlin und Anthoinette de Croix erwähnt. BN Ms Fr 8537 – folio 48 - 1557 - Charles et Claude HERLIN enfants de Jehan et d'Antoinette DE CROIX dit Drumez (St Nicolas)
Publication: Amiens, Paris
Text:
Claude wurde von seiner Halbschwester Francoise Rose —> http://www.familie-herlyn.de/webtrees/individual.php?pid=I81&ged=familie_herlyn.ged großgezogen. Für die Übernahme der Vormundschaft und für Claude selbst erhielten Jean le Sacquespee und Francoise Herlin im Jahr 1550 Geld von ihrem Vater Jean Herlin. Zu diesem Zeitpunkt ist Claude ca. 6 Jahre alt gewesen. s. Bd. 49 (1942) S. 40 Zitat Siehe unter Kindheit
Note:
Arras lag zu dieser Zeit in den damaligen Spanischen Niederlanden
Occupation
procureur
December 16, 1545 (Age 40 years)
Publication: Seclin / Lille
Text:
tome II (1911), S. 101/102 - "Archives de la famille de Beaulaincourt" tome I, par Rodière, Roger (1870-1944). "72. — B. — 1545, 16 décembre. -Lille. « Porrus et Nicollas de St-Aubin, enffans naturelz de feu noble homme Phles de SI-Aubin, en son vivant sr de Wavrans», constituent leurs procureurs de maistre Martin Doresmieulx, Jehan Doresmieulx, Marcq de Lattre, Jehan Descamps, Mahieu Ducrocq, Michiel Herlin, Mes Claude Doublet et Franchois Bubbe. (Formule des procurations générales. « Adrien de Croy, conte du Reulx, sr de Beaurains, chlr de l'ordre du Thoison d'or, mareschal de l'ost de l'Empereur nostre sire, gouverneur et capitaine galdes pays et contez de Flandres et Arthois et des villes, chasteaux et chastellenies de Lille, Douay, Orchies et des appertenances » ; Pierre et Jehan Cuvillon, auditeurs à Lille. — Grosse, charte parchemin; sceau cire verte: une tour soutenue par deux lions affrontés; légende détruite)."
Birth of a son
#6
Nicolas Herlin
about 1547 (Age 42 years)
Event
Theateraufführung
1547 (Age 42 years)
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Michel war einer der 'ehrenwertesten Bürger" der Stadt Valenciennes, die an der Theateraufführung über das "Das Leben und Leiden von Jesus-Christus" im Jahr 1547 teilnhemen durften. Diese Veranstaltung erstreckte sich über 25 Tage und fand im Haus des 'Prinzen Philippe de Croy, ducs d'Aschot' statt. Bd. 11 (1871), S. 49 "En la même année 1547, eut lieu à Valenciennes une représentation théâtrale en vingt-cinq journées ; des bourgeois notables représentaient en action la vie et la passion de Jésus, sur un théâtre élevé en l'hôtel du duc d'Arschot, gouverneur de la ville. L'évêque de Cambrai avait eu soin de faire visiter par ses théologiens tous les vers que recueillit un curieux du temps (ne serait-ce pas encore Noel Le Boucq en un bien gros volume. L'entrée était fixée à 6 deniers tournois par personne et la recette des 25 journées s'éleva à 4.680 livres 14 sols 6 deniers.") S. 57/58 "Représentation de la vie et passion de Nre Sauveur (1547). "Ce fut aussi en ceste année que plusieurs notables bourgeois dudit Vallenc. représentèrent par actions la vie, mort et passion de Nre Sauveur et Rédempteur Jésus-Christ. Commença aux festes de Pentecostes et dura vingt-cinq journées, le tout représenté en la maison de hault et puissant prince Phle de Croy, duc d'Aschot, gouverneur de ladite ville, laquelle estoit où sont à pnt logés les R. P. Chartreux, aiant tous les vers esté visité auparavant par aucuns docteurs et théologiens à ce députés par messire Robert de Croy, évesque et duc de Cambray" Michel spielte die Rolle des Imperator Octavian, S. 197 "Michel Herlin, représentant l'empereur Octavian" Artikel von M. Brassart nach einem Manuskript von Simon Le Boucq, in dem über die öffentlichen Feste berichtet wird. S. 40 'FETES POPULAIRES AU XVIe SIÈCLE Dans les villes du Nord de la France Et particulièrement à Valenciennes.' Voici encore des documents qui ne le cèdent point en intérêt aux précédents ; ils sont contemporains de cette époque de prospérité inouïe qu'avaient atteinte, au milieu du xvi° siècle, les villes commerçantes de notre région, engendrant chez la bourgeoisie le goût des dépenses fateuses et l'amour des récréations coûteuses. Ils sont tirés de l'ouvrage inédit de Simon Le Boucq, qu'on désigne ordinairement sous le titre d'Histoire civile de Valenciennes."
LE MISTERE par personnaiges de la vie ... de Nostre Seigneur Jesus Christ
LE MISTERE par personnaiges de la vie ... de Nostre Seigneur Jesus Christ

Note:
LE MISTERE par personnaiges de la vie, passion, mort, resurrection et assention de Nostre Seigneur Jesus Christ, en 25 journees, avec les histoires sur chascunes [sic] d'icelles, avec la figure du teatre ; lequel mistere fut jouet triumphamment en la ville de Vallenchiennes, 1547, par des plus notables bourgeois et marchantz d'icelle ville, dont les noms avec ceux des joueurs sont escript [sic] en la fin de ce present libvre



Death of a sisterMarie Herlin
after 1550 (Age 45 years)
Publication: Unveröffentlichte Manuskripte
Death of a brotherGuerard Herlin
after 1553 (Age 48 years)

Text:
Hinweis zur Person AC Arras FF 146 folio 146 Recto – 27/6/1534 - Cité dans le testament de son père Jean HERLIN l'Aîné :EXTRAIT -- il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère. - il veut que ladite Rose sa femme et ses enfants puissent prendre dans les biens meubles, dettes, catheulx et héritages qu’il délaissera, la somme de 9500 livres - et le surplus sera partagé entre sa femme et ses enfants d’une part, et l’autre moitié pour lesdits Michel et Guérard (HERLIN). - il donne audit Guérard la somme de 9500 livres pour remontrer le portement de mariage de son frère.
Birth of a grandson
#1
Allard “maître” Herlin
1558 (Age 53 years)

Note: Die Geburtsangabe ist geschätzt aufgrund der Angaben aus Urkunde aus dem Jahr 1586, da Allard zu diesem Zeitpunkt bereits als ‚maitre’ bezeichnet wird und seine juristische Ausbildung bereits abgeschlossen hat.
Death of a fatherJean “der Älteste” Herlin
December 31, 1559 (Age 54 years)
Publication: Fontenay-le-Comte, 1925
Text:
S. 145 Jehan Herlin legte in seinem Testament vom 27. Juni 1534 fest, dass "mein Körper im Herzen der Kirche von Saint Gery in dieser genannten Stadt Arras inhumiert werde, und zwar in der Kapelle Monsieur Saint Martin, und ich bestelle ein Epitaph aus Kupfer, der auf der Ummauerung meines Grabes angebracht werden soll" (s. Epitaph)
Note: Arras = Atrecht (fläm.)
Birth of a grandson
#2
Jacques Herlin
about 1560 (Age 55 years)
Note: Die Geburtsangabe ist geschätzt aufgrund der Angaben aus Urkunde aus dem Jahr 1586
Death of a sisterJehenne Herlin
about 1560 (Age 55 years)
Property
fief
1560 (Age 55 years)
Address: Beausart a Curgies .. aujourd'hui village du département du Nord, à 6 kil. S.-E. de Valenciennes, dépendait autrefois du comté de Hainaut et de la prévôté de Valenciennes"
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Das Landgut wurde 1560 von Michel Herlin d.Ä. gekauft und ging über Esther und Frederic Herlin im Jahr 1604 in den Besitz der Familie de Rantre Bd. 2, S. 144/145 "21 novembre 1560. Michel Herlin, marchand demeurant à Valenciennes, par achat du précédent pour le prix de 3200 florins carolus d'or, plus 371 florins carolus 14 patars pour frais. 15... Nicolas Herlin. 19 juin 1577. Delle Hester Herlin, fille de Michel,le jeune, par succession du précédent, son oncle. 4 juin 1583. Frédéric Herlin, fils de Michel, neveu de Nicolas. 19 mai 1604. Philippe de Rantre, comme procureur de Bauduin de Croix, lequel a hérité ce fief du précédent, son oncle maternel"
Property
fief
1560 (Age 55 years)
Address: fief de Beausart a Curgies
Publication: Lille 1925 MÉLANGES GÉNÉALOGIQUES PAR PAUL DENIS DU PÉAGES. 146
Text:
Michel Herlin erwarb den Besitz 1560; er ging dann über Esther Herlin an ihrem Sohn Frederic; von diesem gelangte er an Pierre de Croix (seinem Onkel) und dann an dessen Sohn Bauduin und verfiel danach unter Pierre-Felix de Croix. Bd. 29 (1929), S. 131 ff. 'Le fief de Beausart, à Curgies' "Les fiefs, qui existaient à Curgies, ne relevèrent jamais des Prémontrés, mais étaient tenus du comte de Hainaut. Celui de Beausart 6 comprenait notamment 36 muids deterre et trois muids de pré (71 hectares, 37 ares), et divers droits. Jean Grebert, fils d 'Aymery, tenait le fief de Beausart, en 1473, et mourut en 1486, ayant pour héritier son fils François; puis Antoine de la Grange le recueillit de son frère Guy en 1559, et le revendit l'année suivante à Michel Herlin. Le fief de Beausart était chargé d'une rente perpétuelle de 36 livres, dès 141O, au profit de Jean Dugardin, fils d'Allard ; et la même rente se retrouve, en 1641, en mains de Robert Gille, échevin de Valenciennes." S.140/141 'Les derniers seigneurs de Beausart' "Michel Herlin, cessionnaire de ce dernier fief en 1560, s'était ensuite compromis dans le protestantisme, et apiès avoir été improvisé par les rebelles gouverneur de la ville de Valenciennes et en avoir refusé l 'entrée aux troupes du roi d'Espagne, il avait été condamné à mort avec un de ses fils. Le domaine de Beausart était loué, en 1566, à Mathieu de Loffre et à la veuve Jacques de Loffre, au prix de 400 livres tournois, et Esther Herlin petite-fille de Michel, ne fut admise au relief, en 1577, que grâce à la Pacification de Gand. Les censiers de Beausart bénéficièrent, en 1597, d'une remise de deux années de loyer, « à cause des parties et foullements de la gendarmerie J,. Baudouin de Croix, fils de Pierre, hérita du fief, en mai 1603, par la mort de son oncle maternel Frédéric Herlin, seigneur de Jenlain, Beausart, etc. et en 1637, Beausart complètement ruiné échut à Pierre-Félix de Croix, enfant mineur de Baudouin."
Note: Curgies ist heute eine Gemeinde in der Nähe von Valenciennes, die unweit von Jenlain liegt.
Birth of a granddaughter
#3
Barbe Herlin
after 1560 (Age 55 years)

Birth of a granddaughter
#4
Esther Herlin
about 1561 (Age 56 years)

Birth of a granddaughter
#5
Louise Herlin
1562 (Age 57 years)

Note: Die Geburtsangabe ist geschätzt aufgrund der Angaben aus Urkunde aus dem Jahr 1586
Occupation
echevin
1562 (Age 57 years)
Employer: Stadt
Publication: Brüssel, Gand, Leipzig - 1864
Text:
S. 5. Michel Herlin wurde 1562 in den Magistrat der Stadt Valenciennes berufen, der - neben dem 'prevot' (Vorsteher) Bürgermeister - aus zwölf échevins bestand. S. 115 "Berghes et le conseiller Bruxelles quittèrent en effet Valenciennes dans les derniers jours de juin, et le 1er juillet, prirent part aux délibérations du conseil d'État que nous analyserons ci-après. A leur retour, la nouvelle Loy fut nommée et installée. En déchargeant l'ancien Magistrat de son serment, Berghes lui administra une verte semonce, qui fut accueillie par un silence absolut. "Le 4 juillet 1562, Jean de Lattre, prévôt, Jacques Qodin, Jacques de Lamine, Michel Herlin, Bertrand Gruel, Pierre Morda, Jean Plaquet, Nicolas Desenfans, Guillaume Colpin, Olivier Leboucq, Henri dela Marliére, Jean LeBecq et Jacques Santerre, échevins."
Shared note:
échevin : Ein échevin ist ein Vertreter der eingetragenen Bürger einer Stadt (‚bourgeoisie‘) , der für ein bestimmtes wichtiges Aufgabengebiet zuständig war. Er war kein 'Angestellter' wie bsp. der Stadtverwalter (prevot) oder der Stadtkämmerer (receveur), die vom Feudalherren benannt und bezahlt wurden, sondern übte das Amt ehrenamtlich aus. Die Funktion des échevin ist mit der eines 'Ältermanns' vergleichbar, der ein Repräsentant der gehobenen Kaufmannschaft in deutschen Handelsstädten (z.B. in Bremen) war. Die Rechte der échevins waren in einer 'Coutumes Locales' beschrieben, die von den Bürgern der jeweiligen Stadt (z. B. Arras oder Lille) mit dem Landesherrn (z.B. dem 'Comte de Artois') abgeschlossen wurde. Die 'echevinage' erlaubte den Bürgern eine gewisse kommunale Selbstverwaltung. In Arras wurden jedes Jahr (im Oktober) zwölf échevins gewählt, von denen einer zum 'Mayeur' ernannt wurde. Die echevins übten ihr "Amt" ohne Bezahlung aus, weshalb dieses Amt meistens nur von den reichen Bürgern ausgeübt wurde. Zur Amtsausübung bekamen sie i.d.R. eine wertwolle Robe gestellt, zudem hatten sie eine eigene Amtstsube im Rathaus der Stadt ('hotel de ville'). Zu den Aufgaben der échevins gehörte vor allem die offizielle Aufnahme von Bürgern in die Stadt, denn nur durch die Bestätigung eines oder mehrerer échevins konnte man ein 'bourgeois' werden. Zudem mussten sie bei dem Abschluss von Erbschaften oder Heiratsverträgen (contract de mariage) anwesend sein. Für die Kaufleute spielte der 'échevin de vingtaine' eine wichtige Rolle, denn er überwachte das Marktgeschehen, schlichtete Streitigkeiten und konnte ggf. auch Strafen verhängen, wie aus dem folgenden Text hervorgeht. "Outre l'Echevinage d'Arras, il y a une espece de petite Jurisdiction que l'on nomme Vingtaine, ou l'Office du Grand Marché, qui est composée d'un certain nombre de Bourgeois choisis par l'Echevinage pour faire la petite Police".
Birth of a granddaughter
#6
Jeanne Herlin
about 1563 (Age 58 years)

Birth of a granddaughter
#7
Marguerite Herlin
1564 (Age 59 years)

Note: Die Geburtsangabe ist geschätzt aufgrund der Angaben aus Urkunde aus dem Jahr 1586
Property
Schloss
1564 (Age 59 years)
Address: in der Nähe von Valenciennes
Text:
Série B (CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE)- FASCICULE I: INTRODUCTION, BIBLIOGRAPHIE, REPERTOIRE / LILLE IMPRIMERIE, 1921, red. par Max Brucher "12794*. — id. — Jenlain. Compte de cette seigneurie appartenant à Michel Herlin, sr de Jenlain, par Pierre Horu (1564, 1er oct.-ler oct. 1565"
Death of a granddaughterJeanne Herlin
1565 (Age 60 years)

Publication: 1872
Text:
S. 196 "3° Jeanne Herlin , morte enfant"
Death of a sonMichel “der Jüngere” Herlin
May 31, 1567 (on the date of death)
Publication: gedruckt von Jacob Braat, Dordrecht 1659
Text:
s. Nationalbibliotek der Niederlande
Note:
Michel wurde in Valenciennes (ndld.: Valencijn) durch das Schwert hingerichtet. Zum Zeitpunkt der Hinrichtung von Michel war Margarete von Parma, die illegitime Tochter von Karl I von Spanien (Karl V des HRR), Statthalterin in den Spanischen Niederlanden. König von Spanien war zu dieser Zeit Philipp II von Spanien aus dem Hause Habsburg (Sohn von Karl I von Spanien / Karl V des HRR).
Occupation
Hauptmann der Bürgerwehr
between 1566 and 1567 (Age 61 years)
Employer: Stadt Valenciennes
Publication: Brüssel, Gand, Leipzig - 1864
Text:
Michel Herlin gehörte dem Consistoire an, das die Interessen der Bürger der Stadt vertreten sollte, und dessen Mitglieder im Jahr 1565 neu bestimmt wurden. S. 18 "Le consistoire ... était composéde: l° Michel Herlin,l'un des plus riches négociants de la ville; 2° François Patou, riche mercier; 3° Jean Le Tellier, fabricant de sayette; 4° Pierre Delrue, négociant instruit, éloquent, capable de prêcher en l'absencedes ministres; 5° Mathieu Delehaye, commerçant recommandable, et d'un sixième dont le noma été effacé de tous les écrits du temps" (s. A. Dinaux, les Huguenots a Valentiennes.— Archives historiques et littéraires du nord de la France et du midi de la Belgique, II, 437.)" Zwei Vertreter des Consistoire fuhren am 26. September 1566 nach Cambray, um dort mit Noircarmes darüber zu reden, dass sie ihre Predigten auch in der Stadt abhalten könnten. S.18 "Le 26e jour de septembre", ceux du consistoire des huguenots'avec M° Franchois d'Oultreman,conseillier de ceste ville, Me Nicolas Vivien et plusieurs aultres se sont partis de Valentiennes pour aller à Cambray, parler à monsieur de Noircarmes pour pouvoir continuer les presches huguenots de dans ladite ville de Valentiennes, comme on avoit commencé; où qu'ils séjournèrent jusque le 13 d'octobre..."
Publication: Buchreihe : Histoire et civilisations Erscheinungsort : Villeneuve d'AscqVerlag: Presses universitaires du Septentrion, 2013
Text:
s. S. 109, S. 203
Belagerung/Verteidigung von Valenciennes 1567 von Hogenberg
Belagerung/Verteidigung von Valenciennes 1567 von Hogenberg

Note:
Quelle: Bibliothek von Valenciennes In dem Bildtext wird "Herlini" genannt

Property
maison
1566 (Age 61 years)
Address: Grand Marché; heute Place d'Armes
Publication: publ. sous le patronage de la Société d'agriculture, sciences et arts de l'arrondissement de Valenciennes
Text:
Bd. 6 (1862), S. 91 "La maison de la famille Herlin était située sur la place d'Armes. On trouve en effet dans les comptes de la ville (1566) « Paiet à maistre Grard Lesaige, pour avoir battu de verghes, en la chambre du jugement, deux josnes garschons, nômet l'un Jacquot Hordemaens et l'aultre Pierre Parrot, qui fuient trouvés billeteurs au porge (porche) de la maison Michel Herlin. séant sur le marchiet rie celle ville, le dimanche, tandis que passait la procession générale. « — Archives de la ville.
Text:
AD 69 - B. 12701-12702, B 121744 ('registres des confiscations') Michel Herlin gehörte ein Patrizierhaus mit einem großen Hinterhof, zu dem sieben kleinere durchnummerierte Häuser gehörten, die vermietet waren.
Note: Michel erbte nach dem Tod seiner Mutter Rose de Buillon eine größere Barschaft von seinem Vater Jean Herlin ... " il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère."
Property
maison
1566 (Age 61 years)
Address: Marché au Poisson
Publication: La Haye - Martinus Nijhoff Paris, Brüssel, Genf ab 1885 -
Text:
Michel Herlin besass ein Haus am Fischmarkt; in dem Dokument werden auch Jehan de Lattre ind Jegan Mathieu erwähnt, zwei enge Freunde von Michel Herlin tome III, 'LES CHANTERIES DE VALENCIENNES', s. S. 164/165 (August 1566) "le recepveur Michel Herlin, crassier, demourant au marchié au poisson, et les deux filles Warin, merchier, demourant au peigne d'or et ... le filz me Jehan de Lattre, dernier mariez, receveur de Denain, à cheval houze et espéronné, Jehan Mathieu, demoiselle de la Roze, et sa voisine, Jehennette Toilliere, Collin Mathieu, fromegier à la Braderie ...... S. 167/168 "... la femme Jacquet Broudier mulquignier en lad. rue et tous ses enfans, l'homme du moulin d'or, crassier, en la rue S. Géry, et sa femme, un flameng acheptant sa table au logis de Michiel Herlin Jehan Mathieu sa femme et sa belle mère vefve, orpheveresse ...et recepveur Michiel Herlin et la femme Jehenette Jorette et son mary fils d'icelle orpheveresse, crassier, tenant la maison du recepveur Michiel Herlin au marchié au poisson ... S. 171 "... Charles Heren aussy chirier, devant la maison Michiel Herlin, Nicolas Bassée sa femme et sa fille mariée, la femme Jehan Tresn et, marchant de bled, Jehan Mathieu et sa femme ... le recepveur Michiel Herlin avec le fils dud. Michielle plus grand à marier qui fust aussy Joeudy dern. avec led. recepveur ... "
Birth of a grandson
#8
Frederic Herlin
1567 (Age 62 years)

Publication: Archiv de Valenciennes, 1862
Death May 31, 1567 (Age 62 years)
Note: Valenciennes lag in den seinerzeitigen Spanischen Niederlanden
Note: Auf dem Marktplatz von Valenciennes (ndld./fläm.: Valencijn) enthauptet. Zum Zeitpunkt der Hinrichtung von Michel war Margarete von Parma, die illegitime Tochter von Karl I von Spanien (Karl V des HRR), Statthalterin in den Spanischen Niederlanden. König von Spanien war zu dieser Zeit Philipp II von Spanien aus dem Hause Habsburg (Sohn von Karl I von Spanien/Karl V des HRR).
Religion
katholisch

Publication: Presses Universitaires du Lille (Wethoek) du Septentrion (2013)
Text:
Michel Herlin hat auch die Bilderstürmerei in den Kirchen ("l'iconoclasme"), die sich 1566 in ganz Flandern ausbreitete, unterstützt. Scheerder - Beeldenstorm. S. 56 "Voisin was ook een van de leiders van de Beeldenstorm in de omliggende gemeenten. Michel Herlin, een van de rijkste burgers van de stad, Antoine Morrenart en Vincent Resteau eisten de kostbare reliekschrijnen op, die bij de magistraat in bewaring gebracht waren en verbrijzelden ze."
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage: about 1500
1 year
elder sister
6 years
himself
3 years
younger brother
4 years
younger sister
Wappen der Familie Herlin um 1600Jehenne Herlin
Birth: 1510 30 28Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
Death: about 1560Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
Father’s family with Clairette Cresson - View this family
father
step-mother
Marriage: (Liaison)
half-sister
Father’s family with Rose de Buillon - View this family
father
step-mother
Marriage: about 1518Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
4 years
half-sister
6 years
half-sister
Father’s family with Anthoinette “de Drumez” de Croix - View this family
father
step-mother
Marriage: about 1537Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
1 year
half-brother
Wappen_Herlin_ArrasCharles Herlin
Birth: about 1537 57 26Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
Death: February 14, 1582Lille, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
3 years
half-brother
4 years
half-sister
4 years
half-brother
Family with Jeanne le Boucq - View this family
himself
wife
Marriage: October 20, 1534Arras, Pas-de-Calais, Hauts-de-France, Frankreich
14 months
son
4 years
son
Wappen der Familie Herlin um 1600Philippe (1) Herlin
Birth: about 1538 33 23Valenciennes, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
Death: September 6, 1568Valenciennes, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
3 years
son
4 years
daughter
3 years
son
Einnahme von Brielle durch die Watergeuzen (1572)Gautier Herlin
Birth: before 1545 40 30Valenciennes, Nord, Hauts-de-France, Frankreich
Death: after 1572
3 years
son

Birth"Im Wandel" (Stand 2007) - Dokumentation der Geschichte der Familie de Herlin im 15. und 16. Jahrhundert
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
S. 82 Michel Herlin wird von Jean Herlin in dem Testament von 1537 als sein ältester Sohn bezeichnet.
BirthArchiv Communales d'Arras - Médiathèque
Text:
In dem Testament seines Vater Jehan von 1534 erhält Michel der Ältere die Barschaft (Didier Boucqet: "Voici le testament de Jean HERLIN x Marguerite COURCOL, xx Rose BUILLON, xxx Antoinette de CROIX dit DRUMEZ : son fils aîné Michel HERLIN est celui de Valenciennes.) AC Arras FF 146 folio 146 Recto – 27/6/1534 "Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d’Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement ... - il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère."
OccupationLes Bourgeois de Valenciennes
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
Michel Herlin handelte auch mit viel anderen Waren; ausführliche Informationen findet man in dem Buch von Yves Junot. "Les bourgeois de Valenciennes", das Online einsehbar ist; https://books.openedition.org/septentrion/57444?lang=fr Chapitre 11 : Salaires, revenus et patrimoines des familles bourgeoises [20] Le cas de Michiel Herlin, exécuté en 1567 à l’issue de la révolte dont il a pris la tête, témoigne d’une accumulation encore plus importante pour un nouveau bourgeois. Originaire d’Arras, il est actif à Valenciennes depuis les années 1530 en touchant à tous les trafics, petits ou gros : importations de vins, de toiles du Barrois et de bonneterie aux Pays-Bas, commerce du blé, exportations vers la France de poissons, cuirs, houblon, merceries, garance, poivre, cire. Il est incontestablement la première fortune de la ville lorsque, à l’issue des troubles de 1566 dont il prend la tête, ses biens sont confisqués. [21] Le revenu annuel net tiré du patrimoine de Michiel Herlin vers 1570 varie entre 7200 et 9500 Livres, en fonction des prix du blé. C’est sept à neuf fois plus que celui de Jacques Godin en 1535, quinze à vingt fois plus que celui de Jacques Wicart vers 1500. Les rentes ne représentent qu’un quart environ de ce revenu. Les rentes héritières, hypothéquées sur des biens fonciers à Valenciennes et dans les environs comme sur des recettes publiques (recette générale du Hainaut, ville d’Anvers), témoignent d’un réseau d’obligés qui trouvent des fonds auprès du marchand. La rente est en effet un crédit au denier 12 ou 16 (taux de 8,33 ou de 6,25 %) dont le terme final demeure le rachat partiel ou total par le souscripteur11. Figurent ainsi dans la clientèle de Herlin des paysans ou des ruraux endettés, qui risquent d’y perdre leur terre, des bourgeois comme le greffier Olivier Le Boucq, ou encore le souverain (pour un capital de 7400 Livres contre des annuités de rente de 537 Livres). La propriété foncière assure les trois quarts du revenu de Herlin. Une partie provient de son épouse Jehenne Le Boucq (vers 1520 + 1583 Sedan), fille du marchand de chevaux et de sayes Pierre Le Boucq, dont la maison « d’Espaigne » dans la rue de Lormerie où réside Herlin. Mais la majorité est le fruit des acquisitions méthodiques de Herlin à partir de 1535 : pâturages du marais de Lespaix en banlieue (mis en vente par la ville), maison « Constantin » sur la grand-place (demeure de prestige achetée à la famille patricienne des De Quaroube en 1546), courée de maisonnettes pour personnes pauvres, etc. Ses propriétés urbaines et suburbaines lui rapportent près de 1300 Livres par an. Mais c’est à une dizaine de kilomètres autour de Valenciennes qu’il constitue le cœur de ses biens fonciers, avec une paire de seigneuries (Jenlain, Beaussart à Curgies), en plus d’une dizaine de grosses censes et des pièces de terres éparses dans un rayon n’excédant pas 25 kilomètres.
PropertyLes Bourgeois de Valenciennes
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
s. S. 224 ff. Michel Herlin war so wohlhabend, dass er in der Gegend um Valenciennes in über vierzehn Orten Grundeigentum besaß mit insgesamt über 280 ha (~1200 mencaudees). Sein Einkommen daraus betrug jährlich zwischen 7.000 und 9.000 livres (umgerechnet nach Weizen (ble)) und war damit wohl der Bürger mit dem höchsten Einkünften, zu dem noch Zinsen für den Geldverleih hinzu kame. Nach der Enthauptung ging der Grundbesitz überwiegend in das Eigentum des Grafen von Flandern über. Das Barvermögen und wertvolle Gegenstände gingen sofort über in das Eigentum des Feldherrn Noircarmes, der Valenciennes mit seinen Truppen im März 1567 eingenommen hatte. Möbel und andere Gegenstände (les biens) aus seinen Häusern wurden an wohlhabende (katholische) Bürger veräußert (s. unten).
PropertyArchiv départementales du Nord (Lille)
Text:
'Inventaire sommaire AD Nord - série B - chambre des comptes de Lille', tome 8 - Autor: Jules Finot, 1895 (s. 385/386) B. 3617. (Registre.) — In-f°, 122 feuillets, papier. 1567-1573.— « Compte et estât que faict et rend Guillaume Bondeur, auditeur en la chambre des Comptes de Sa Majesté à Lille et commis par messeigneurs les président et gens de ladite chambre à la réception des deniers et payement d'icelle chambre pour le faict des confiscations procédez à cause des troubles passez, depuis le second de décembre XVe soixante-sept jusques et y comprins le premier de mars XVe soixante-douze, tant en voiaiges, messaigeries Total de la recette: 1.500 livres de 40 gros; idem, de la dépense: 1.500 livres, 15 sols, 9 deniers. Les principaux articles de la dépense sont les suivants: 8 livres, 6 sols, 6 deniers à Charles de Waghemackère, clerc de maître Jean Vanderbeke, conseiller et maître ordinaire de la chambre des Comptes, pour être allô de Valenciennes à Lille pour apporter à ladite Chambre l'état des biens de Michel Herlin, l'aîné, Michel Herlin le fils et de Jean Mahieu, exécutés pour cas de rébellion en ladite ville de Valenciennes, (f° 4, verso)."
PropertyLes Bourgeois de Valenciennes
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Text:
s. https://books.openedition.org/septentrion/57444?lang=fr [22] Cette géographie des acquisitions épouse celle des propriétés rurales de Godin (périphérie de ville, val de l’Escaut, pointe vers le Cambrésis oriental et le val de Sambre, sans présenter d’extension vers l’ouest ou le nord à cause de la pression concurrente des bourgeois de Lille, Tournai et Mons sur les campagnes). Mais les terres et censes de Herlin constituent un ensemble plus homogène et plus massif, avec plus de 1200 mencaudées (280 ha), méthodiquement acquis en fonction des meilleurs rendements fonciers (parcelles de la périphérie de ville, grandes censes, prés), et dont le propriétaire « rendoit ses marchiez (=loyers) au plus hault pris », au grand dam des paysans locataires12. C’est à la fois une source de revenu (sous forme d’argent ou de blé) rendue plus intéressante par la croissance marquée des prix céréaliers depuis les années 1520, et aussi un moyen de considération sociale. Dès 1562, Herlin se définit comme seigneur de Jenlain, premier exemple des grands marchands valenciennois tendant à l’honneur de gentilhomme selon un modèle qui se généralise à partir de la fin du siècle. [23] À travers ces trois exemples de la première prospérité, antérieure à la Révolte des Pays-Bas, s’esquisse la croissance rapide et importante des fortunes liées au négoce. Celle-ci est marquée par la dynamique d’accumulation, l’accroissement des patrimoines rentiers et fonciers, et la consolidation de l’activité commerciale par le crédit appuyé sur ces patrimoines. Les dépenses dans la pierre d’hôtels urbains et dans des domaines fonciers agrémentés à la façon des malouinières par les négociants de Saint-Malo lors des années 1680-1720 ne sont pas de mise dans les villes moyennes du XVIe siècle13. Les élites bourgeoises et marchandes privilégient la fonctionnalité de leur maison de ville (greniers et caves, situation sur une place ou une grand-rue) et soignent leur maison des champs, dédaignant l’ostentation propre aux constructions de la noblesse et l’embellissement urbain14. Rien de différent donc avec les marchands lillois ou encore avec ceux de Bilbao à la même époque, pour lesquels les investissements de prestige restent limités ou inexistants15. Et l’engouement pour la terre (source de revenu et support de crédit par l’arrentement) ne signifie pas l’abandon du commerce au profit d’un mode de vie et d’un statut d’apparence nobiliaire. Comme à Anvers, la « trahison bourgeoise » doit être relativisée16. L’activité commerciale continue d’un Michiel Herlin montre une logique dont la finalité n’est pas l’accumulation immobilière. Celle-ci doit aussi être comprise comme un support de financement des opérations de négoce menées par Herlin à Valenciennes et à Anvers.
FactArchiv départementales du Nord (Lille)
Text:
Archives Départementales du Nord (ADN), Lille Chambre des comptes (série 1B) – Comptes des confiscations: B 12696 à 12708, 12744 : comptes des biens confisqués aux protestants à Valenciennes et dans le Hainaut, 1552 à 1606 Der Besitz von Michel Herlin wurde im Laufe der Jahre konfisziert, s. Série B (CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE)- FASCICULE I: INTRODUCTION, BIBLIOGRAPHIE, REPERTOIRE / LILLE IMPRIMERIE, 1921 12744 à 12746. — id. — Valenciennes. Comptes de la gestion par Jean Molin des biens confisqués dans cette ville sur Michel Herlin l'aîné, exécuté pour cause de troubles (1571-1576). 12744*, compte (1571, 1er janv. — 31 déc. 1573). 12745*, id. (1573, 31 déc. — id. 1574). 12746* . id. (1575, 1erjanv. — 24 juin 1576).
Name"Im Wandel" (Stand 2007) - Dokumentation der Geschichte der Familie de Herlin im 15. und 16. Jahrhundert
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
s. S. 82 Michel wird in dem Testament seines Vaters Jean Herlin vom 27.6.1534 als dessen ältester Sohn genannt, für den ein Ehevertrag "am 20 Tage des Oktober 1534 vor den kaiserlichen Notaren J. de le Salle und C. de Gouy" geschlossen wurde. Schreibweise auch : Michiel (vor allem im niederländischen Sprachraum, z.B. in den Martelaren-(Märtyrer)Büchern
CasteArchiv Communales d'Arras - Médiathèque
Text:
Registre des bourgeois d'Arras - BB49 - folio 37R [1200]"Saint Gery: Michellet Herlin fils de Jehan a récréante sa bourgoisie en la maniere accoutumée le 19/4/1532 pardevant Charles de Vichery et Nicolas Herlin échevins"
Marriage"Im Wandel" (Stand 2007) - Dokumentation der Geschichte der Familie de Herlin im 15. und 16. Jahrhundert
Publication: Brüssel 2007 (Eigendruck) - Die Broschüre ist u.a. in der Bibliothek der Upstalsboom Gesellschaft in Aurich zu finden
Text:
Der Heiratsvertrag von Michel Herlin wird auch in dem Testament seines Vaters Jean vom 27. Juni 1537 erwähnt. Leider konnte der Ehevertrag von Michel Herlin und Jeanne Le Boucq (s. oben) bisher in keinem Archiv (z.B. Arras oder Valenciennes) aufgefunden werden.
MarriageArchiv Communales d'Arras - Médiathèque
Text:
AC Arras FF 146 folio Recto – 27/6/1534 Testament de Jehan HERLIN marchand demeurant en la ville d’Arras étant en bonne santé, mémoire et entendement ... - il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère. - il veut que ladite Rose sa femme et ses enfants puissent prendre dans les biens meubles, dettes, catheulx et héritages qu’il délaissera, la somme de 9500 livres.
OccupationANNALES SOCIÉTÉ D'ÉTUDES DE LA PROVINCE DE CAMBRAI
Publication: Seclin / Lille
Text:
tome II (1911), S. 101/102 - "Archives de la famille de Beaulaincourt" tome I, par Rodière, Roger (1870-1944). "72. — B. — 1545, 16 décembre. -Lille. « Porrus et Nicollas de St-Aubin, enffans naturelz de feu noble homme Phles de SI-Aubin, en son vivant sr de Wavrans», constituent leurs procureurs de maistre Martin Doresmieulx, Jehan Doresmieulx, Marcq de Lattre, Jehan Descamps, Mahieu Ducrocq, Michiel Herlin, Mes Claude Doublet et Franchois Bubbe. (Formule des procurations générales. « Adrien de Croy, conte du Reulx, sr de Beaurains, chlr de l'ordre du Thoison d'or, mareschal de l'ost de l'Empereur nostre sire, gouverneur et capitaine galdes pays et contez de Flandres et Arthois et des villes, chasteaux et chastellenies de Lille, Douay, Orchies et des appertenances » ; Pierre et Jehan Cuvillon, auditeurs à Lille. — Grosse, charte parchemin; sceau cire verte: une tour soutenue par deux lions affrontés; légende détruite)."
EventSouvenirs de la Flandre-Wallone RECHERCHES HISTORIQUES ET CHOIX DE DOCUMENTS RELATIFS A DOUAI ET AUX ANCIENNES PROVINCES DU NORD DE LA FRANCE
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Michel war einer der 'ehrenwertesten Bürger" der Stadt Valenciennes, die an der Theateraufführung über das "Das Leben und Leiden von Jesus-Christus" im Jahr 1547 teilnhemen durften. Diese Veranstaltung erstreckte sich über 25 Tage und fand im Haus des 'Prinzen Philippe de Croy, ducs d'Aschot' statt. Bd. 11 (1871), S. 49 "En la même année 1547, eut lieu à Valenciennes une représentation théâtrale en vingt-cinq journées ; des bourgeois notables représentaient en action la vie et la passion de Jésus, sur un théâtre élevé en l'hôtel du duc d'Arschot, gouverneur de la ville. L'évêque de Cambrai avait eu soin de faire visiter par ses théologiens tous les vers que recueillit un curieux du temps (ne serait-ce pas encore Noel Le Boucq en un bien gros volume. L'entrée était fixée à 6 deniers tournois par personne et la recette des 25 journées s'éleva à 4.680 livres 14 sols 6 deniers.") S. 57/58 "Représentation de la vie et passion de Nre Sauveur (1547). "Ce fut aussi en ceste année que plusieurs notables bourgeois dudit Vallenc. représentèrent par actions la vie, mort et passion de Nre Sauveur et Rédempteur Jésus-Christ. Commença aux festes de Pentecostes et dura vingt-cinq journées, le tout représenté en la maison de hault et puissant prince Phle de Croy, duc d'Aschot, gouverneur de ladite ville, laquelle estoit où sont à pnt logés les R. P. Chartreux, aiant tous les vers esté visité auparavant par aucuns docteurs et théologiens à ce députés par messire Robert de Croy, évesque et duc de Cambray" Michel spielte die Rolle des Imperator Octavian, S. 197 "Michel Herlin, représentant l'empereur Octavian" Artikel von M. Brassart nach einem Manuskript von Simon Le Boucq, in dem über die öffentlichen Feste berichtet wird. S. 40 'FETES POPULAIRES AU XVIe SIÈCLE Dans les villes du Nord de la France Et particulièrement à Valenciennes.' Voici encore des documents qui ne le cèdent point en intérêt aux précédents ; ils sont contemporains de cette époque de prospérité inouïe qu'avaient atteinte, au milieu du xvi° siècle, les villes commerçantes de notre région, engendrant chez la bourgeoisie le goût des dépenses fateuses et l'amour des récréations coûteuses. Ils sont tirés de l'ouvrage inédit de Simon Le Boucq, qu'on désigne ordinairement sous le titre d'Histoire civile de Valenciennes."
PropertySouvenirs de la Flandre-Wallone RECHERCHES HISTORIQUES ET CHOIX DE DOCUMENTS RELATIFS A DOUAI ET AUX ANCIENNES PROVINCES DU NORD DE LA FRANCE
Publication: publies par Société d'agriculture, des sciences et arts de Douai PAR UN COMITÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE (Bd. 1-19)
Text:
Das Landgut wurde 1560 von Michel Herlin d.Ä. gekauft und ging über Esther und Frederic Herlin im Jahr 1604 in den Besitz der Familie de Rantre Bd. 2, S. 144/145 "21 novembre 1560. Michel Herlin, marchand demeurant à Valenciennes, par achat du précédent pour le prix de 3200 florins carolus d'or, plus 371 florins carolus 14 patars pour frais. 15... Nicolas Herlin. 19 juin 1577. Delle Hester Herlin, fille de Michel,le jeune, par succession du précédent, son oncle. 4 juin 1583. Frédéric Herlin, fils de Michel, neveu de Nicolas. 19 mai 1604. Philippe de Rantre, comme procureur de Bauduin de Croix, lequel a hérité ce fief du précédent, son oncle maternel"
PropertySociété d'études de la province de Cambrai
Publication: Lille 1925 MÉLANGES GÉNÉALOGIQUES PAR PAUL DENIS DU PÉAGES. 146
Text:
Michel Herlin erwarb den Besitz 1560; er ging dann über Esther Herlin an ihrem Sohn Frederic; von diesem gelangte er an Pierre de Croix (seinem Onkel) und dann an dessen Sohn Bauduin und verfiel danach unter Pierre-Felix de Croix. Bd. 29 (1929), S. 131 ff. 'Le fief de Beausart, à Curgies' "Les fiefs, qui existaient à Curgies, ne relevèrent jamais des Prémontrés, mais étaient tenus du comte de Hainaut. Celui de Beausart 6 comprenait notamment 36 muids deterre et trois muids de pré (71 hectares, 37 ares), et divers droits. Jean Grebert, fils d 'Aymery, tenait le fief de Beausart, en 1473, et mourut en 1486, ayant pour héritier son fils François; puis Antoine de la Grange le recueillit de son frère Guy en 1559, et le revendit l'année suivante à Michel Herlin. Le fief de Beausart était chargé d'une rente perpétuelle de 36 livres, dès 141O, au profit de Jean Dugardin, fils d'Allard ; et la même rente se retrouve, en 1641, en mains de Robert Gille, échevin de Valenciennes." S.140/141 'Les derniers seigneurs de Beausart' "Michel Herlin, cessionnaire de ce dernier fief en 1560, s'était ensuite compromis dans le protestantisme, et apiès avoir été improvisé par les rebelles gouverneur de la ville de Valenciennes et en avoir refusé l 'entrée aux troupes du roi d'Espagne, il avait été condamné à mort avec un de ses fils. Le domaine de Beausart était loué, en 1566, à Mathieu de Loffre et à la veuve Jacques de Loffre, au prix de 400 livres tournois, et Esther Herlin petite-fille de Michel, ne fut admise au relief, en 1577, que grâce à la Pacification de Gand. Les censiers de Beausart bénéficièrent, en 1597, d'une remise de deux années de loyer, « à cause des parties et foullements de la gendarmerie J,. Baudouin de Croix, fils de Pierre, hérita du fief, en mai 1603, par la mort de son oncle maternel Frédéric Herlin, seigneur de Jenlain, Beausart, etc. et en 1637, Beausart complètement ruiné échut à Pierre-Félix de Croix, enfant mineur de Baudouin."
OccupationHistoire de Troubles advenues a Valenciennes a cause des heresies 1562-1579
Publication: Brüssel, Gand, Leipzig - 1864
Text:
S. 5. Michel Herlin wurde 1562 in den Magistrat der Stadt Valenciennes berufen, der - neben dem 'prevot' (Vorsteher) Bürgermeister - aus zwölf échevins bestand. S. 115 "Berghes et le conseiller Bruxelles quittèrent en effet Valenciennes dans les derniers jours de juin, et le 1er juillet, prirent part aux délibérations du conseil d'État que nous analyserons ci-après. A leur retour, la nouvelle Loy fut nommée et installée. En déchargeant l'ancien Magistrat de son serment, Berghes lui administra une verte semonce, qui fut accueillie par un silence absolut. "Le 4 juillet 1562, Jean de Lattre, prévôt, Jacques Qodin, Jacques de Lamine, Michel Herlin, Bertrand Gruel, Pierre Morda, Jean Plaquet, Nicolas Desenfans, Guillaume Colpin, Olivier Leboucq, Henri dela Marliére, Jean LeBecq et Jacques Santerre, échevins."
PropertyArchiv départementales du Nord (Lille)
Text:
Série B (CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE)- FASCICULE I: INTRODUCTION, BIBLIOGRAPHIE, REPERTOIRE / LILLE IMPRIMERIE, 1921, red. par Max Brucher "12794*. — id. — Jenlain. Compte de cette seigneurie appartenant à Michel Herlin, sr de Jenlain, par Pierre Horu (1564, 1er oct.-ler oct. 1565"
OccupationHistoire de Troubles advenues a Valenciennes a cause des heresies 1562-1579
Publication: Brüssel, Gand, Leipzig - 1864
Text:
Michel Herlin gehörte dem Consistoire an, das die Interessen der Bürger der Stadt vertreten sollte, und dessen Mitglieder im Jahr 1565 neu bestimmt wurden. S. 18 "Le consistoire ... était composéde: l° Michel Herlin,l'un des plus riches négociants de la ville; 2° François Patou, riche mercier; 3° Jean Le Tellier, fabricant de sayette; 4° Pierre Delrue, négociant instruit, éloquent, capable de prêcher en l'absencedes ministres; 5° Mathieu Delehaye, commerçant recommandable, et d'un sixième dont le noma été effacé de tous les écrits du temps" (s. A. Dinaux, les Huguenots a Valentiennes.— Archives historiques et littéraires du nord de la France et du midi de la Belgique, II, 437.)" Zwei Vertreter des Consistoire fuhren am 26. September 1566 nach Cambray, um dort mit Noircarmes darüber zu reden, dass sie ihre Predigten auch in der Stadt abhalten könnten. S.18 "Le 26e jour de septembre", ceux du consistoire des huguenots'avec M° Franchois d'Oultreman,conseillier de ceste ville, Me Nicolas Vivien et plusieurs aultres se sont partis de Valentiennes pour aller à Cambray, parler à monsieur de Noircarmes pour pouvoir continuer les presches huguenots de dans ladite ville de Valentiennes, comme on avoit commencé; où qu'ils séjournèrent jusque le 13 d'octobre..."
OccupationLes casseurs de l’été 1566 L’iconoclasme dans le Nord
Publication: Buchreihe : Histoire et civilisations Erscheinungsort : Villeneuve d'AscqVerlag: Presses universitaires du Septentrion, 2013
Text:
s. S. 109, S. 203
PropertyRevue agricole, industrielle et littéraire du Nord
Publication: publ. sous le patronage de la Société d'agriculture, sciences et arts de l'arrondissement de Valenciennes
Text:
Bd. 6 (1862), S. 91 "La maison de la famille Herlin était située sur la place d'Armes. On trouve en effet dans les comptes de la ville (1566) « Paiet à maistre Grard Lesaige, pour avoir battu de verghes, en la chambre du jugement, deux josnes garschons, nômet l'un Jacquot Hordemaens et l'aultre Pierre Parrot, qui fuient trouvés billeteurs au porge (porche) de la maison Michel Herlin. séant sur le marchiet rie celle ville, le dimanche, tandis que passait la procession générale. « — Archives de la ville.
PropertyArchiv départementales du Nord (Lille)
Text:
AD 69 - B. 12701-12702, B 121744 ('registres des confiscations') Michel Herlin gehörte ein Patrizierhaus mit einem großen Hinterhof, zu dem sieben kleinere durchnummerierte Häuser gehörten, die vermietet waren.
PropertyBulletin de la commission pour l' historique des Eglises Wallones
Publication: La Haye - Martinus Nijhoff Paris, Brüssel, Genf ab 1885 -
Text:
Michel Herlin besass ein Haus am Fischmarkt; in dem Dokument werden auch Jehan de Lattre ind Jegan Mathieu erwähnt, zwei enge Freunde von Michel Herlin tome III, 'LES CHANTERIES DE VALENCIENNES', s. S. 164/165 (August 1566) "le recepveur Michel Herlin, crassier, demourant au marchié au poisson, et les deux filles Warin, merchier, demourant au peigne d'or et ... le filz me Jehan de Lattre, dernier mariez, receveur de Denain, à cheval houze et espéronné, Jehan Mathieu, demoiselle de la Roze, et sa voisine, Jehennette Toilliere, Collin Mathieu, fromegier à la Braderie ...... S. 167/168 "... la femme Jacquet Broudier mulquignier en lad. rue et tous ses enfans, l'homme du moulin d'or, crassier, en la rue S. Géry, et sa femme, un flameng acheptant sa table au logis de Michiel Herlin Jehan Mathieu sa femme et sa belle mère vefve, orpheveresse ...et recepveur Michiel Herlin et la femme Jehenette Jorette et son mary fils d'icelle orpheveresse, crassier, tenant la maison du recepveur Michiel Herlin au marchié au poisson ... S. 171 "... Charles Heren aussy chirier, devant la maison Michiel Herlin, Nicolas Bassée sa femme et sa fille mariée, la femme Jehan Tresn et, marchant de bled, Jehan Mathieu et sa femme ... le recepveur Michiel Herlin avec le fils dud. Michielle plus grand à marier qui fust aussy Joeudy dern. avec led. recepveur ... "
ReligionLes casseurs de l'été 1566 L'iconoclasme dans le Nord
Publication: Presses Universitaires du Lille (Wethoek) du Septentrion (2013)
Text:
Michel Herlin hat auch die Bilderstürmerei in den Kirchen ("l'iconoclasme"), die sich 1566 in ganz Flandern ausbreitete, unterstützt. Scheerder - Beeldenstorm. S. 56 "Voisin was ook een van de leiders van de Beeldenstorm in de omliggende gemeenten. Michel Herlin, een van de rijkste burgers van de stad, Antoine Morrenart en Vincent Resteau eisten de kostbare reliekschrijnen op, die bij de magistraat in bewaring gebracht waren en verbrijzelden ze."
Birth
Arras (flämisch: Atrecht) lag seinerzeit in den damaligen Burgundischen (südlichen) Niederlanden. Bei einigen (flämischen) Autoren wird auch die Schreibweise „Michiel“ und „Herlijn“ verwendet.
Occupation
Er unterhielt u.a. auch Handelsbeziehungen nach Lille und Gent und über Antwerpen auch nach England. Von einem Zeitgenossen wird er als so reich wie ein Graf bezeichnet. Das Haupttransportmittel für den Wein waren damals Schiffe.
Fact
Hinweis zur Durchführung der Konfiszierungen von Valenciennes: "Comptes de la recette générale des confiscations, pour cause des troubles au XVI' siècle". (776)« Les poursuites dirigées, peu après l'arrivée du duc d'Albe aux Pays-Bas, dit M. Gachard (Rapport sur les Archives de Lille, p. 55 et suiv.), non seulement contre les gentilshommes qui avaient signé le compromis, ou qui y avaient adhéré, mais contre tous ceux qui avaient pris une part quelconque aux troubles de l'année 1566, eurent pour résultat, comme l'on sait,la condamnation, soit à la peine capitale, soit au bannissement, d'un grand nombre d'individus. Un plus grand nombre encore, prévoyant le système de terreur et d'arbitraire qui allait être mis en pratique, avaient jugé prudent de se réfugier dans les pays voisins. Les biens des uns et des B. 3617. (Registre.) — In-f°, 122 feuillets, papier. 1567-1573 « Compte et estât que faict et rend Guillaume Bondeur, auditeur en la chambre des Comptes de Sa Majesté à Lille et commis par messeigneurs les président et gens de ladite chambre à la réception des deniers et payement d'icelle chambre pour le faict des confiscations procédez à cause des troubles passez, depuis le second de décembre XVe soixante-sept jusques et y comprins le premier de mars XVe soixante-douze, tant en voiaiges, messaigeries autres furent confisqués ou séquestrés. Dans la plupart des provinces, ce fut aux receveurs des domaines que le gouvernement confia la gestion de ces biens; ailleurs, il en chargea des officiers spécialement nommés à cet effet: il y eut, de plus, des receveurs particuliers pour les biens des seigneurs et grands maîtres, comme on les qualifiait, c'estrà-dire du prince d'Orange, des comtes d'Egmont, de Hornes, d'Hooghstaeten, de Culembourg, du marquis de Berghes etc. Enfin,on établit un receveur général, dans la caisse duquel devaient se concentrer les produits de toutes les recettes particulières; le duc d'Albe jeta les yeux,pour tes dernières fonctions, sur Martin van den Berghe, qui était déjà trésorier de l'Épargne. Nous avons, aux Archives du royaume de belgique, les comptes particuliers des confiscations des villes et districts qui forment la Belgique actuelle, et ce serait une collection fort précieuse, alors même qu'on n'y rechercherait que les noms et la position sociale des condamnés ou fugitifs de chaque ville. Mais les comptes généraux, à l'exception de ceux des années 1573-1577, furent, en 1771, retenus à Lille ; ils y sont encore ».
Description
In der "Genealogie der sehr alten und sehr noblen Familie de Herlin" von Jean le Carpentier werden Michel drei Ehefrauen zugeschrieben: (1) Jeanne le Boucq (2) Anne de Pitpance (3) Antionette "Wasquehal" de Croix. Tatsächlich war Michel aber nur mit Jeanne le Boucq verheiratet. Von Carpentier wird Michel auch fälschlicherweise mit dem Adelprädikat 'de' bezeichnet. Carpentier'sche Ungereimtheit
Description
Michel (der Ältere) war Weinhändler in Valenciennes und Grundeigentümer in der Umgebung von Arras und Valenciennes. Er zählte zu den reichsten Bürgern von Valenciennes (ndld.: Valencijn). Er schloss sich den Lehren von Calvin an, die in Valenciennes durch Peregrin de la Grange und Guy de Bray verbreitet wurden. Bereits 1545 wurde Michel der Häresie verdächtig. Als überzeugter Anhänger des calvinistischen Glaubens blieb er der neuen Lehre auch treu, als diese in den Niederlanden durch die Spanier mit grausamer Härte unterdrückt wurde. Während der Belagerung von Valenciennes (06.12.1566 - 24.03.1567) durch die Spanier unter Philippe de Sainte-Aldegonde, Seigneur de Noircarmas, beteiligte Michel sich mit seinen Söhnen Michel (der Jüngere), Gautier, Philippe und Nicolas aktiv an der Verteidigung der Stadt. Nach der Einnahme der Stadt blieb Michel, trotz mehrerer Warnungen vor drohender Verfolgung und Tod, in Valenciennes. Er wurde zunächst gefangengesetzt und nach einem Prozess am 31. Mai 1567 auf dem Marktplatz zu Valenciennes enthauptet. Nach ihm wurde auch sein ältester Sohn Michel (St. 3.01), der kurz vor dem Fall der Stadt geflüchtet war aber verraten wurde, an gleicher Stelle durch das Schwert hingerichtet. Nach der Exekution von Vater und Sohn wurde das Familieneigentum durch die Eroberer konfisziert (siehe Urkunde der Besitzübertragung in der Bibliothek von Lille). Die Söhne Gautier, Philippe und Nicolas waren kurz vor dem Fall ihrer Heimatstadt - wie ihr älterer Bruder Michel - ebenfalls in die Wälder der Umgebung geflüchtet. Dort wurden sie jedoch durch den Provost Spelt aufgespürt. Philippe und Nicolas wurden unmittelbar nach der Festnahme gehängt. Gautier wurde an Nase und Ohren verstümmelt und sollte anschließend in Valenciennes auf dem Scheiterhaufen sterben. Ihm gelang jedoch eine erneute Flucht. Er schloß sich später den gegen die Spanier rebellierenden Geusen an. Der älteste Sohn von Micheld, Jacques Herlin, hat sich offerbar nicht an der Verteidigung von Valenciennes beteiligt hatte und überlebte die Verfolgungen. In verschiedenen Chroniken wird berichtet, daß einer der Söhne Michels verarmt als Schweinehirt lebte; um wen es sich dabei handelt, ist bisher nicht geklärt. (Quelle: La France Protestante ou Vie des Protestantes etc. von E. & E. M. Haag, Bibliotheque Nationale, Paris).
Caste
Hinweis: Es konnte bisher nicht herausgefunden werden, ob der hier genannte Nicolas Herlin mit unserem Michel Herlin und seinem Vater Jean Herlin verwandt gewesen ist. Dieser Nicolas müsste um oder noch vor 1500 geboren worden sein, da er bereits im Jahr 1532 das Amt des echevin bekleidet.
Property
Curgies ist heute eine Gemeinde in der Nähe von Valenciennes, die unweit von Jenlain liegt.
Occupation
échevin : Ein échevin ist ein Vertreter der eingetragenen Bürger einer Stadt (‚bourgeoisie‘) , der für ein bestimmtes wichtiges Aufgabengebiet zuständig war. Er war kein 'Angestellter' wie bsp. der Stadtverwalter (prevot) oder der Stadtkämmerer (receveur), die vom Feudalherren benannt und bezahlt wurden, sondern übte das Amt ehrenamtlich aus. Die Funktion des échevin ist mit der eines 'Ältermanns' vergleichbar, der ein Repräsentant der gehobenen Kaufmannschaft in deutschen Handelsstädten (z.B. in Bremen) war. Die Rechte der échevins waren in einer 'Coutumes Locales' beschrieben, die von den Bürgern der jeweiligen Stadt (z. B. Arras oder Lille) mit dem Landesherrn (z.B. dem 'Comte de Artois') abgeschlossen wurde. Die 'echevinage' erlaubte den Bürgern eine gewisse kommunale Selbstverwaltung. In Arras wurden jedes Jahr (im Oktober) zwölf échevins gewählt, von denen einer zum 'Mayeur' ernannt wurde. Die echevins übten ihr "Amt" ohne Bezahlung aus, weshalb dieses Amt meistens nur von den reichen Bürgern ausgeübt wurde. Zur Amtsausübung bekamen sie i.d.R. eine wertwolle Robe gestellt, zudem hatten sie eine eigene Amtstsube im Rathaus der Stadt ('hotel de ville'). Zu den Aufgaben der échevins gehörte vor allem die offizielle Aufnahme von Bürgern in die Stadt, denn nur durch die Bestätigung eines oder mehrerer échevins konnte man ein 'bourgeois' werden. Zudem mussten sie bei dem Abschluss von Erbschaften oder Heiratsverträgen (contract de mariage) anwesend sein. Für die Kaufleute spielte der 'échevin de vingtaine' eine wichtige Rolle, denn er überwachte das Marktgeschehen, schlichtete Streitigkeiten und konnte ggf. auch Strafen verhängen, wie aus dem folgenden Text hervorgeht. "Outre l'Echevinage d'Arras, il y a une espece de petite Jurisdiction que l'on nomme Vingtaine, ou l'Office du Grand Marché, qui est composée d'un certain nombre de Bourgeois choisis par l'Echevinage pour faire la petite Police".
Property
Michel erbte nach dem Tod seiner Mutter Rose de Buillon eine größere Barschaft von seinem Vater Jean Herlin ... " il laisse à Michel HERLIN son fils aîné les portements et dons à lui faits et mentionnés en son traité de mariage voulant iceux sortir leur plein et entier effet selon la teneur du mariage entendu toutefois que ledit Michel aura l’accord et consentement d’icelui passé le 20/10/1534 par devant J. DELESAUCH et C. DE GOUY notaires de l’empereur et auparavant il peut profiter d’aucuns autres de ses biens ou succession au dessus de son portement de mariage. Ledit portement ou donation d’icelui fait à l’encontre de Rose DE BUILLON sa femme (du testateur) et de ses enfants qu’il a de ladite Rose au jour de son trépas comme à l’encontre de Guérard son frère."
Death
Valenciennes lag in den seinerzeitigen Spanischen Niederlanden
Death
Auf dem Marktplatz von Valenciennes (ndld./fläm.: Valencijn) enthauptet. Zum Zeitpunkt der Hinrichtung von Michel war Margarete von Parma, die illegitime Tochter von Karl I von Spanien (Karl V des HRR), Statthalterin in den Spanischen Niederlanden. König von Spanien war zu dieser Zeit Philipp II von Spanien aus dem Hause Habsburg (Sohn von Karl I von Spanien/Karl V des HRR).
Note
geboren um 1510 in Arras als Sohn von Jehan Herlin und Rose de Buillon. Michel ist um 1540 von Arras nach Valenciennes gezogen, denn in dem Testament seines Vaters von 1537 wird ihm noch das Haus 'Constantin' in Arras übertragen. In Valenciennes betreibt er Weinhandel und wird einer der reichsten Bürger der Stadt Valenciennes, in der er auch zum echevin gewählt wird. Im Jahr 1567 wählen ihn die Bürger von Valenciennes zu einem ihrer drei Anführer (capitaine) der Bürgerwehr, um die Stadt gegen die spanischen Truppen zu verteidigen. Michel und seine Frau waren Anhänger der reformierten Lehre, die damals von den katholischen Spaniern mit grausamer Härte verfolgt wurden. Trotz vieler Warnungen blieb Michel seinem Glauben treu und organisierte die Verteidigung der Stadt. Als die Stadt im März 1567 von den Spaniern eingenommen wurde, wurde er sofort in seinem Haus festgesetzt. Ende Mai 1567 wurde er zusammen mit seinem Sohn auf dem Großen Marktplatz zu Valenciennes enthauptet. Nach der Enthauptung ist ein großer Teil des Familienbesitz von den Spaniern konfisziert worden. Die Urkunden mit Erläuterung der übertragenen Besitztümern (300 handgeschriebene Seiten) liegen in der Bibliothek von Lille. Sie sind in altfranzösischer Handschrift geschrieben und noch nicht ausgewertet, weil sie nur von ausgebildeten Historikern gelesen/entziffert werden können. Quellen: Es gibt zahlreiche Informationen über Michel, die im Buch „Wandel“ und in der Broschüre über die "Flucht von Michel" zusammengefasst wurden; letztere kann von der Homepage heruntergeladen werden.
PropertyBesitz-von-Michel-Herlin-um-ValenciennesBesitz-von-Michel-Herlin-um-Valenciennes
Format: image/png
Image dimensions: 575 × 525 pixels
File size: 76 KB
Type: Map
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
EventLE MISTERE par personnaiges de la vie ... de Nostre Seigneur Jesus ChristLE MISTERE par personnaiges de la vie ... de Nostre Seigneur Jesus Christ
Format: image/png
Image dimensions: 525 × 698 pixels
File size: 825 KB
Type: Book
Note:
LE MISTERE par personnaiges de la vie, passion, mort, resurrection et assention de Nostre Seigneur Jesus Christ, en 25 journees, avec les histoires sur chascunes [sic] d'icelles, avec la figure du teatre ; lequel mistere fut jouet triumphamment en la ville de Vallenchiennes, 1547, par des plus notables bourgeois et marchantz d'icelle ville, dont les noms avec ceux des joueurs sont escript [sic] en la fin de ce present libvre
EventMichel Herlin en theatre 'Le Mistere ...' S. 372Michel Herlin en theatre 'Le Mistere ...' S. 372
Format: image/png
Image dimensions: 629 × 174 pixels
File size: 204 KB
Type: Document
EventJehan Herlin en theatre ' Le Mistere ...' S. 372Jehan Herlin en theatre ' Le Mistere ...' S. 372
Format: image/png
Image dimensions: 423 × 156 pixels
File size: 129 KB
Type: Document
PropertyFief de Beaussart a Curgies um 1560Fief de Beaussart a Curgies um 1560
Format: image/png
Image dimensions: 1,920 × 1,080 pixels
File size: 2,736 KB
Type: Card
OccupationBelagerung/Verteidigung von Valenciennes 1567 von HogenbergBelagerung/Verteidigung von Valenciennes 1567 von Hogenberg
Format: image/jpeg
Image dimensions: 1,151 × 1,012 pixels
File size: 314 KB
Type: Painting
Highlighted image: yes
Note:
Quelle: Bibliothek von Valenciennes In dem Bildtext wird "Herlini" genannt
Media objectEnthauptung von Michel HerlinEnthauptung von Michel Herlin
Format: image/jpeg
Image dimensions: 1,000 × 764 pixels
File size: 312 KB
Type: Photo
Highlighted image: yes
Media objectBesitz-von-Michel-Herlin-um-ValenciennesBesitz-von-Michel-Herlin-um-Valenciennes
Format: image/png
Image dimensions: 575 × 525 pixels
File size: 76 KB
Type: Map
Publication: Presses Universitaires du Septentrion, Frankreich 2009
Media objectBrief von Margarete von Östereich an Philippe II bzgl. der Enthauptung der beiden Herlins
Format: application/pdf
File size: 172 KB
Type: Document
Publication: M. Garchard (Herausgeber), Band 1, Brüssel 1848, S. 546/547
Text:
In dem Brief vom 17. Juni 1567 teilt Margarete von Österreich, die als Herzogin von Parma zugleich Statthalterin der spanischen Niederlande war, ihrem Halbbruder Phillipe II, König von Sapnien mit, dass die beiden Herlins zusammen mit Jean Mahieu in Valenciennes enthauptet worden sind